Collège de Montrevault : des classes modulaires installées à la rentrée

Éducation |

Pour répondre à la hausse des effectifs du Collège de l'Evre à Montrevault, le Département va installer des classes modulaires à la rentrée 2017-2018.

DR

La rentrée 2017-2018 du collège de l’Evre à Montrevault sera marquée par une hausse significative de ses effectifs. Cette évolution a récemment conduit la direction académique des services de l’Education nationale à procéder à l’ouverture de deux classes supplémentaires et à en informer, le 29 juin dernier, le Conseil départemental, compétent en matière de construction et d’entretien des collèges.
En collaboration avec la direction de l’établissement et la municipalité, différentes pistes d’aménagements possibles ont été étudiées par le Département afin d’accueillir les élèves dans les meilleures conditions à la rentrée prochaine. Après échanges, notamment au cours du conseil d’administration du collège de l’Evre du 4 juillet, il est apparu que la solution de l’installation de salles de classes modulaires préfabriquées semblait la plus adaptée pour le bon déroulement des enseignements.

Au cours d’une réunion qui s’est tenue le 5 juillet à l’Hôtel du Département, Christian Gillet, Président du Département, Régine Brichet, secrétaire départementale en charge de l’Éducation, et les conseillers départementaux de Beaupréau, Gilles Leroy et Françoise Pagerit, ont pris la décision faire procéder à l’installation dans les meilleurs délais d’un bâtiment modulaire provisoire pour que les élèves comme les équipes éducatives puissent bénéficier de bonnes conditions de travail sur cette nouvelle année. Les services du Département poursuivent par ailleurs leurs discussions avec la mairie pour apporter des espaces supplémentaires à proximité.

À moyen terme, les résultats de l’étude sur la carte scolaire des collèges à l’échelle des Mauges diligentée par le Conseil départemental, permettront de tracer des scénarios de redécoupage pertinents afin que soit assurée la pérennité des établissements existants (notamment celui de Saint-Florent-le-Vieil, menacé par la construction d’un nouveau collège à Varades) et de programmer les investissements utiles.

Partager la page