Sur ses mots 2017

Sur ses mots est un parcours de découverte de l'œuvre d'un auteur, proposé aux collégiens du département de Maine-et-Loire. En 2017, c'est l'écrivain Daniel Picouly qui a endossé le rôle de parrain de cette action pédagogique développée par le Département de Maine-et-Loire, pour développer le goût des jeunes pour la lecture et l'écriture.

© Bertrand Bechard

Depuis cinq ans, l’opération Sur ses mots vise à développer le goût des collégiens pour l’écriture ou la musique en leur permettant de découvrir l’œuvre d’un auteur et d’aller à sa rencontre.

Il a été imaginé dans le cadre du partenariat que le Département a établi avec les Journées nationales du Livre et du Vin.

Après un premier temps d'échange avec une personnalité de la littérature ou de la chanson française, les collégiens ont quelques semaines pour produire des textes accompagnés par leurs professeurs, dans le style de l’auteur. Ces textes lui sont ensuite présentés lors d’un temps de restitution officiel en fin d'année.

Après s’être successivement penchés sur les oeuvres de Yann Queffélec, Florian Zeller, Bernard Werber et Thomas Dutronc, enseignants et collégiens sont invités en 2017 à s’immerger dans l’univers littéraire de Daniel Picouly. Auteur multifacette, l'écrivain qui a publié son premier roman en 1991 s'est fait connaître du grand public avec des titres comme Le Champ de personne ou L’Enfant léopard (prix Renaudot).

Bêtises et création

Mars 2017 : rencontre avec l'auteur

Le 2 mars 2017, une délégation de 282 collégiens accompagnés de leurs professeurs avait été conviée à l’université d’Angers pour un premier rendez-vous avec Daniel Picouly. Au cours de cette rencontre, l'auteur avait lancé aux enfants le défi de mettre en mots et en scène une histoire qui leur était arrivée, sur le thème "la bêtise".
Aidés de leurs professeur/documentaliste, ils avaient alors eu deux mois pour imaginer des textes selon les indications livrées par l’écrivain.

Mai 2017 : les élèves montent sur scène

Vendredi 12 mai, les enfants ont retrouvé l'auteur, afin de lui présenter le résultat de plus de deux mois de travail. Pendant deux heures, onze classes se sont succédé sur scène, pour jouer leurs textes. Il aura été question de petites vengeances, de menus larcins et autres bêtises d'enfant, à travers des textes de qualité, oscillant du Stand up à la saynète. Les textes, à l'écriture et à la mise en scène soignées, ont enthousiasmé l'auteur, littéralement conquis par les prestations des collégiens.

Les collèges participants en 2017

Forte du succès des premières éditions, l’opération suscite l’intérêt des établissements scolaires qui sont douze à avoir candidaté cette année. Onze collèges aux projets pédagogiques et publics diversifiés ont été retenus pour l’édition 2017 ; une pluralité qui permet d’ores et déjà d’envisager une grande variété de productions.

  • Pierre et Marie-Curie, à Chemillé (12 élèves de tous niveaux scolarisés en ULIS) ;
  • Clément-Janequin, à Avrillé (28 élèves de 3e) ;
  • Saint-Louis, à Saumur (29 élèves de 3e) ;
  • Jean Mermoz, à Angers (23 élèves de 4e) ;
  • Sainte-Émilie, à Candé (28 élèves de 4e) ;
  • Paul-Éluard, à Gennes (24 élèves de 3e) ;
  • Vallée du Lys, à Vihiers (29 élèves de 5e) ;
  • Chevreul, à Angers (30 élèves de 3e) ;
  • Molière, à Beaufort-en-Vallée (25 élèves de 4e) ;
  • Jeanne-d’Arc, à Cholet (28 élèves de 3e) ;
  • Jean-Zay, à Montreuil-Juigné (26 élèves de 3e)

Recueil des textes rédigés par les collégiens

Partager la page