Protéger les espaces naturels sensibles de l’Anjou

À la jonction du Bassin parisien et du Massif armoricain, traversé d’est en ouest par la Loire, le territoire du Maine-et-Loire est riche de paysages variés et d'une biodiversité remarquable. Acteur de la protection et de la valorisation de ce patrimoine, le Département participe à la sauvegarde des sites et des espèces naturelles, qu'ils soient rares ou participent à la spécificité de notre territoire

Sortie dans un Espace naturel sensible pour des collégiens de Châteauneuf-sur-Sarthe, accompagnée par la Ligue pour la protection des oiseaux © Alain Chudeau

Qu’est-ce qu’un espace naturel sensible (ENS) ?

C'est un site naturel offrant un intérêt majeur sur le plan paysager, géologique ou écologique et pour lequel le Département mène une politique de préservation et de valorisation.

Selon des critères liés à la biodiversité et à leur vulnérabilité (pression urbaine, activités humaines inadéquates, disparition d'activités agricoles), 89 espaces naturels sensibles ont été identifiés en Maine-et-Loire. Ils représentent un patrimoine remarquable d’une surface totale de 72 300 hectares. Parmi les ENS emblématiques, la vallée de la Loire et les basses vallées angevines font l’objet d’une attention et d’une réflexion particulière.

De l’étang de Beaurepaire en limite sud du département, à la forêt d’Ombrée, en passant par le côteau du Pont-Barré à Beaulieu-sur-Layon ou la vallée du Couasnon dans le Baugeois, découvrez et localisez sur la carte tous les Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire.

Quelle est l’action du Département ?

Dans le cadre de son plan départemental ENS 2017-2021, le Département accompagne les collectivités, les associations et les propriétaires privés. Il propose un soutien technique et financier  pour tous les projets de préservation et de mise en valeur des ENS. Pour cela, le Département s'appuie d'une part sur un appel à projet lancé annuellement et portant à la fois sur la sensibilisation et la préservation des milieux naturels, et d'autre part sur un régime d'aide.

L'accompagnement du Département est conditionnée au respect de la charte ENS qui préconise une démarche globale de préservation des sites dans un esprit de développement durable, ainsi qu’une ouverture au public dans le respect des milieux. Une prise en compte exemplaire de cette charte pourra aboutir à la labellisation "ENS Anjou" du site. Les documents précisant les démarches à suivre sont disponibles pour les collectivités et les associations.
Pour mettre en œuvre cette politique, le Département s’appuie sur une taxe instaurée en 1989, prélevée dans le cadre des demandes de permis de construire. Depuis 2011, elle est intégrée à la taxe d’aménagement.

Dans l’esprit de sa Charte de l’environnement et du développement durable, le Département montre l’exemple dans ses propres propriétés ENS. Il préserve la biodiversité pour que celles-ci deviennent des supports de sensibilisation, à l’image du parc de l’Isle-Briand au Lion d’Angers et celui du château du Plessis-Macé.

Partager la page