Conserver et valoriser le patrimoine de l’Anjou

Château de Montreuil-Bellay

Archéologie, patrimoine bâti et mobilier, musées, parcs et jardins… L’action du Département pour la connaissance, la conservation et la valorisation du patrimoine de l’Anjou s’étend à de nombreux domaines.
La conservation départementale du patrimoine contribue à l’étude, la sauvegarde, la restauration et la valorisation du patrimoine et des collections publiques, mais aussi à renforcer l’offre de conseil et d’ingénierie au service du public et des territoires.

Archéologie

Le Département a développé une compétence en matière d’archéologie depuis le début des années 1980. Au sein de la Conservation départementale du patrimoine, le Pôle archéologie est depuis 2002 agréé par l’État pour les diagnostics et les fouilles préventives concernant les périodes antique, médiévale et moderne. Ses domaines d’intervention couvrent un vaste de champ de recherches, incluant plusieurs spécialités telles que l’archéologie funéraire ou l’archéologie du bâti.

Plus d’informations sur le Pôle archéologie sur le site Culture et patrimoine

Inventaire du patrimoine

La mission d'Inventaire du patrimoine consiste à recenser, étudier et faire connaître le patrimoine du département. Elle permet de constituer une documentation mise à la disposition du public, de fournir une aide à la décision en matière de protection et de prise en compte du patrimoine dans l’aménagement du territoire, et de restituer la connaissance à travers des publications et des expositions. Cette action de la Conservation départementale s'effectue en partenariat avec la Région Pays de la Loire, à laquelle cette compétence a été transférée en 2004.

Plus d’infos sur les actions de l’Inventaire sur le site Culture et patrimoine

Patrimoine bâti et mobilier

Avec près de 800 édifices classés ou inscrits, le Maine et Loire est le premier département de la région pour les édifices protégé au titre des Monuments historiques. La Conservation départementale propose des conseils aux propriétaires pour en assurer la sauvegarde et la valorisation. De plus, elle accompagne techniquement les communes pour l’entretien des églises non protégées au titre des Monuments historiques.

Avec plus de 5 000 objets d’art classés ou inscrits, le Maine-et-Loire présente également un riche patrimoine mobilier parfois fragile et menacé. C’est pourquoi, le Département en assure, aux côtés de l’État, la préservation, la restauration et la mise en valeur à travers l’expertise et le conseil aux propriétaires.

Plus d’infos sur l’action du Département pour la protection du patrimoine bâti et mobilier sur le site Culture et patrimoine

Parcs, jardins et paysages

Le Département s'investit fortement dans la préservation du patrimoine historique ainsi que dans la filière végétale. À la croisée de ces politiques départementales, la Conservation départementale du patrimoine conduit une mission d'étude et de valorisation des parcs et jardins historiques et mène un travail de connaissance, de sensibilisation, de préservation et de promotion, tout en s'attachant à fédérer les différentes associations et les services de l'État et de la Région concernés.

Plus d’infos sur l'action du Département pour les parcs et jardins historiques sur le site Culture et patrimoine

Musées

La Conservation départementale du patrimoine apporte son concours aux projets des musées du Maine-et-Loire. Elle travaille en priorité pour les musées ayant conclu une convention avec le Département. Le conservateur assume en outre la responsabilité légale des collections lorsque les musées sont reconnus "Musées de France" et qu'ils ne disposent pas de responsable de site possédant un niveau de qualification suffisant.

D'importants projets ont été conduits dans un passé récent, comme la rénovation du musée de Parçay-les-Pins consacré à l'œuvre du sculpteur Jules Desbois. Ou celui de Beaufort-en-Vallée, constitué à la fin du XIXe siècle par le Beaufortais Joseph Denais.
 
Plus d’infos sur l’action du Département en faveur des musées

Propriétés départementales

La collégiale Saint-Martin

Témoin de l’histoire et du rayonnement de l’Anjou, la collégiale Saint-Martin est l'un des plus beaux fleurons de l'architecture carolingienne en France. Idéalement située au cœur historique et touristique du centre-ville d’Angers, ce monument fait partie intégrante du patrimoine angevin depuis sa réouverture au public en juin 2006.

Consulter le site de la collégiale Saint-Martin

Le parc de l’Isle-Briand

Haut lieu du cheval, réputé tant en France qu'à l'étranger, le parc départemental de l'Isle-Briand est devenu l'un des trois sites majeurs des Haras nationaux en France. Partenaire historique du Mondial du Lion, le Département accompagne le développement de l'évènementiel équestre et des activités sportives sur le site emblématique de l'Isle-Briand.

Plus d’informations sur le parc de l’Isle-Briand

Le château du Plessis-Macé

Le Plessis-Macé a su faire oublier ses primitives et massives défenses schisteuses. Au milieu du XVe siècle, Louis de Beaumont entreprend la reconstruction de l'édifice en partie ruiné après les guerres de Cent ans.

Plus d’informations sur le Château du Plessis-Macé  

Le château de Montsoreau

Unique château construit en bordure du fleuve royal, il a été remanié dans le style renaissance au milieu du XVe siècle par Jean de Chambes. Le château a ouvert un nouveau chapitre de son histoire en passant en avril 2016 sous la gestion de Philippe Méaille, collectionneur des œuvres Arts&Language.

Plus d’informations sur le Château Montsoreau

L’abbaye Saint-Aubin

Située au cœur de la ville d’Angers, l’abbaye Saint-Aubin fut érigée au milieu du VIe siècle. À partir de 966, les moines bénédictins succèdent à une communauté de chanoines et l’abbaye prospère rapidement. Elle est surnommé « la Riche » et s’affirme comme un important centre intellectuel et artistique grâce à son scriptorium.

Plus d’informations sur l’abbaye Saint-Aubin sur le site Culture et patrimoine

Partager la page