29 moutons missionnés pour entretenir l’écluse de Grez-Neuville

© Philippe Noisette
  • Environnement

Pour entretenir les abords de l'écluse, le Département fait appel à de ravissantes petites bêtes. Un principe d'éco-pâturage écologique, économique et qui ravit les riverains.

Publié le lundi 05 août 2019

Temps de lecture :  min.

    Ils sont de retour ! Pas les envahisseurs, non, les moutons de l’écluse de Grez-Neuville. Particulièrement engagé sur les questions environnementales, le Département de Maine-et-Loire développe, depuis quelques années, les sites entretenus en éco-pâturage.

    Un terrain compliqué d’accès et d’entretien

    L’écluse de Grez-Neuville est un parfait exemple de son intérêt. La zone, plutôt étendue, est difficile d’accès pour les engins. Le terrain, lui aussi, assez irrégulier et « capricieux » au niveau de sa typologie n’était pas aisé à entretenir pour les « humains ». L’appétit dévorant et l’agilité sans égal des moutons avaient déjà été testés, les années précédentes, avec des résultats probants.

    Le dispositif, avec un nombre limité d’individus, et sur une petite parcelle, a été reconduit et élargit puisque 29 moutons ont fait leur apparition, il y a quelques jours. Le Département, responsable des écluses et de leur entretien, a décidé de confier cette mission à la société Edelweiss, qui prévoit de réduire progressivement le nombre de moutons.

    La population locale attachée à ses nouvelles mascottes

    Au-delà de l’aspect environnemental et pratique de la démarche, le retour des moutons n’est pas un événement anecdotique à Grez-Neuville. Plusieurs lettres réclamant leur maintien étaient en effet parvenues au Département, suite au retrait de ceux-ci, il y a quelques mois. Un nouveau prestataire ayant été choisi par le Département, les ovins ont fait leur retour, pour le plus grand plaisir des riverains !

    Retour à la liste des actualités