Répondre à@justice_gouv
RT @justice_gouv: L’éviction du conjoint violent est une priorité. Près de 1 000 Téléphones grave danger (TGD) sont attribués aujourd’hui…

5 priorités pour nos aînés et les personnes handicapées

Continuer de vivre chez soi le plus longtemps possible est le souhait de nombreux concitoyens. © Bertrand Béchard
  • Autonomie

Face au vieillissement de la population, le Département adopte une nouvelle feuille de route pour favoriser l’autonomie.

Temps de lecture :  min.

    165 000 habitants en Anjou ont plus de 65 ans

    Le Maine-et-Loire, comme les autres départements, est confronté à l’enjeu du vieillissement de la population. Alors que les plus de 65 ans représenteront 24% de la population en 2040, comment notre société peut-elle se préparer ?

    Et comment le Département, chef de file de l’action à destination des personnes âgées ou handicapées peut-il agir, pour proposer de nouvelles idées et de nouveaux moyens face à celles et ceux de nos concitoyens qui perdent leur autonomie ?

    Les actions en faveur de l’autonomie sont le premier poste de dépenses pour le Département, qui y consacre en 2019 plus de 185 millions d’euros. Au-delà des moyens, il y a la stratégie. Après s’être doté, en 2017 d’un schéma départemental de l’autonomie, il vient de présenter, lors de la séance du Conseil départemental du 9 décembre, son plan d'actions pour l’autonomie. En priorisant ses budgets, en travaillant en concertation avec les acteurs concernés par ces questions, il souhaite mieux réponde à la diversité des besoins qu’expriment les personnes âgées et les personnes handicapées.

    Consulter la fiche de l'élue

    Marie-Pierre Martin Vice-présidente en charge des solidarités

    Les personnes âgées ont des besoins très différents. Qu’elles souhaitent continuer de vivre chez elles ou changer d’habitat, il nous appartient au Département, de proposer une offre variée et disponible, pour respecter le libre choix de chaque personne.

    5 priorités pour l'autonomie

    Faciliter le maintien à domicile

    Bien souvent, le souhait des personnes âgées ou handicapées est de continuer à vivre chez elles le plus longtemps possible. Pour les y aider, le Département agit à différents niveaux. Il finance ainsi les travaux d’adaptation du logement (pour remplacer par exemple la baignoire peu pratique par une douche à l’italienne plus accessible) ou encore le matériel technique (de type barre d’appui) et propose des aides pour la prise en charge des repas ou des aides ménagères.
    Pour pouvoir continuer de vivre chez soi, le recours à des aides à domicile est souvent indispensable. C’est pourquoi le Département souhaite développer sur tout le territoire un réseau d’aide et d’accompagnement à domicile. Pour cela, il accorde de nouveaux moyens aux services d’aide à domicile, il soutient aussi l’émergence de dispositifs innovants de vie à domicile. En 2020, il souhaite également valoriser les métiers du domicile, pour inciter davantage de personnes à en faire leur travail.

    Soutenir de nouvelles formes de domicile

    Parfois, en raison de sa perte d’autonomie, il n’est plus possible de continuer à vivre chez soi. Pour autant, il existe de nombreuses autres solutions que l’EHPAD, le foyer ou la maison de retraite. Habitat inclusif, partagé, colocation ou accueil familial social sont quelques-unes des alternatives que va développer et valoriser le Département au cours des prochaines années.

    Adapter les Ehpad

    Afin d’améliorer l’offre de service des établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD), le Département va encourager financièrement ceux-ci à rénover les établissements, pour leur permettre de proposer des prises en charges plus adaptées aux différents types de dépendance (personnes handicapées vieillissantes, maladies neuro-dégénératives, etc.). La création de salles de télémédecine sera expérimentée, pour que l’Ehpad puisse aussi devenir, dans certains cas, un lieu d’accès aux soins.

    Transformer l’offre

    Pour les personnes en situation de handicap, le Département souhaite proposer une réponse personnalisée au besoin de chacun. Un travail qui sera mené sur la base d’un diagnostic fin des besoins, et en dialogue avec les établissements et les services dédiés. Un accompagnement plus personnalisé sera proposé aux personnes en situation de handicap et leur famille, en lien avec la Maison départementale de l’autonomie et les professionnels concernés.

    Améliorer l’information

    Pour faire valoir ses droits, encore faut-il les connaître… C’est pour cela que le Département souhaite améliorer l’information des personnes âgées, handicapées et de leurs aidants.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'informations