🌳Le Département a donné, mi-septembre depuis les vergers André-Leroy, le coup d'envoi de l'opération de soutien à l… https://t.co/0TDd4oPPYl

Au Louroux-Beconnais, le collège Camille-Claudel va changer de visage

  • Collèges

Les élèves du Louroux-Béconnais auront bientôt un bâtiment tout neuf ! Découvrez les premières images du futur bâtiment.

Temps de lecture :  min.

    Les élèves du Louroux-Béconnais auront bientôt un bâtiment tout neuf !

    L’architecte angevin Lionel Vié a été retenu par le Département parmi 45 candidats pour concevoir les 1700 m² d’extension de l’établissement Camille-Claudel, située dans cette commune déléguée de Val d'Erdre-Auxence. Les nouveaux locaux sortiront de terre en 2020.

    Ils remplaceront les modulaires en place actuellement, et maintenus pendant la durée des travaux pour ne pas impacter le quotidien des 445 élèves. Le bâtiment abritera des salles de classe, d’arts plastiques, de théâtre, de SVT, de technologie…

    Une extension sur trois niveaux


    Croquis depuis la cour - © Lionel Vié

    Le projet s’articule principalement autour d’une extension sur trois niveaux et du réaménagement partiel des bâtiments existants, permettant de retrouver la quinzaine de salles de cours aujourd’hui répartie dans les bâtiments modulaires. La nouvelle construction, en limite de propriété, hébergera l’accueil et l’administration, la salle des professeurs, sept salles d’enseignement banalisées, deux salles de technologie et une salle d’arts plastiques. L’espace libéré par l’administration sera profondément restructuré pour y accueillir un foyer, l’infirmerie, une salle d’étude et des locaux de maintenance. Enfin, les élèves bénéficieront d’espaces confortables et agréables, propices à la détente, grâce à un préau spacieux, une cour libérée, réagencée et végétalisée ainsi qu’une salle de tennis de table flambant neuve (avec vestiaires et annexes).

    Tous les locaux bénéficieront d’une reprise par l’extérieur (isolation et bardages) pour homogénéiser l’aspect de l’ensemble. Le traitement architectural du nouveau bâtiment, avec une façade doublée d’une peau en acier perforé blanc cassé, promet visuellement un rendu léger et transparent.

    Cette évolution bâtimentaire sera l’occasion bien évidemment d’une refonte complète des infrastructures numériques. Sans attendre cette échéance, toutefois, le parc a été enrichi en 2018-2019. Il a notamment bénéficié de classes mobiles portables, au regard d’un projet innovant développé par plusieurs enseignants.

    Haute qualité environnementale

    6 M€

    c'est le coût de l'agrandissement du collège Camille-Claudel

    Le futur collège s’inscrit dans le cadre d’une certification HQE bâtiment durable. Cette opération sera l’une des premières à bénéficier de cette nouvelle certification dans le grand Ouest. Le Département a reçu, à ce titre, un premier trophée lors de la 2e Université d'été de la Construction durable en Pays de la Loire, en mai 2018.

    La certification HQE bâtiment durable s’est fondée sur un pilotage global de l’opération soucieux de l’environnement. Concrètement, des engagements forts sous-tendent l’opération pour la qualité de vie des usagers et le respect de l’environnement.

    Ainsi, un soin particulier sera porté :

    • aux matériaux utilisés, en privilégiant ceux non traités pour réduire les composés organiques volatiles (COV) ;
    • au confort thermique et visuel – régulation des températures sans climatisation, brise-soleil orientables, maximisation de la lumière naturelle ;
    • à la végétalisation du site (cour et toitures).

    Pour ce qui est du respect des ressources, une attention particulière sera portée à la consommation d’eau (limitateur de débits) et à l’emploi de matériaux « locaux » (pour une valeur de 20 % du coût total du chantier).

    La certificat HQE récompense une conception qui prend en compte l’économie globale du projet, intégrant les coûts de la construction, mais plus largement de son exploitation et de sa maintenance.

    C’est également dans cet esprit de sobriété que le parti a été pris de ne pas réaliser de salle dédiée à la musique, mais de s’appuyer sur les locaux de l’école de musique intercommunale qui jouxte le collège et de mutualiser l’équipement. De même, la salle de tennis de table pourra être mise à la disposition des habitants hors temps scolaire.

    Un partenariat avec la ville

    Le montant des travaux est estimé à six millions d’euros. Grâce à un partenariat avec la Ville et dans un souci d’économie, les locaux de l’école de musique seront mutualisés avec le collège.

    Cette opération s'inscrit dans le cadre du programme d'entretien des collèges de Maine-et-Loire, qui va permettre d'ici 2020 de moderniser six établissements.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information