Chaleur et canicule : protéger les plus fragiles

  • Santé

Le Maine-et-Loire est placé en vigilance canicule jusqu'au samedi 29 juin inclus, avec des températures qui localement pourraient atteindre les 41°C. Dans cette période où le thermomètre s'emballe, le Département recommande la plus grande vigilance, notamment aux publics fragiles. Retrouvez tous nos conseils pour éviter les coups de chaud pour les plus jeunes et nos aînés.

Publié le mardi 25 juin 2019

Temps de lecture :  min.

    Qui sont les publics fragiles ?

    Vous êtes particulièrement concerné si vous êtes enceinte, si vous avez un bébé ou êtes une personne âgée.
    Nous attirons également l'attention des personnes sous traitement médicamenteux : demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.
    À partir de 60 ans ou en situation de handicap, vous pouvez bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Il vous suffit de contacter votre mairie ou votre Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

    Conseils pour les plus petits

    La chaleur expose les nourrissons et les enfants au coup de chaleur et aux risques de déshydratation  rapide : ils sont plus sensibles à ces risques du fait de leur jeune âge (thermorégulation moins efficace, part d’eau dans leur poids corporel plus importante que dans celui de l’adulte) ; par ailleurs ils ne peuvent accéder sans aide extérieure à des apports hydriques adaptés.
    Le coup de chaleur se développe souvent de façon insidieuse. Les premiers signes du coup de chaleur  associent une fièvre, une pâleur, une somnolence ou une agitation inhabituelle, une soif intense avec une perte de poids. En cas de coup de chaleur de votre enfant, le Département met à votre disposition un mémo sur la procédure à suivre. Vous pouvez également consulter les recommandations du médecin chef de PMI rédigé à l'attention des structures accueillant des jeunes enfants.

    Télécharger le mémo canicule

    Conseils pour les personnes âgées

    En cas de vague de chaleur, les personnes âgées sont exposées à des pathologies diverses dont la plus grave est le coup de chaleur et ce, d’autant plus qu’elle présente souvent des risques de vulnérabilité (maladies chroniques, prise de certains médicaments, perte d’autonomie). Il s’agit donc avant tout d’assurer une prévention efficace (rafraîchir, éventer, hydrater, bien manger) pour éviter  l’apparition de pathologies graves liées à la chaleur.

    Fiche conseil pour les professionnels de santé en EHPAD

    Retour à la liste des actualités