Compte-rendu de la commission permanente du 25 janvier 2021

  • Institution

Ce lundi 25 janvier, dans la continuité de la session consacrée aux Orientations budgétaires qui s’est tenue en matinée, les conseillers départementaux se sont ensuite réunis pour la première commission permanente de l’année 2021. Voici les principaux dossiers qui ont été examinés à cette occasion.

Temps de lecture :  min.

    Santé et Solidarités

    Pour accompagner la construction de la nouvelle Maison départementale des solidarités du Haut-Anjou dont la première pierre a été posée en décembre dernier à Grez-Neuville, le Département va faire l’acquisition auprès d’ALTER Cités pour un euro symbolique, d’une parcelle de terrain de 2 508 m2. D’une surface de près de 1 000 m2, la nouvelle MDS du Haut-Anjou sera opérationnelle en décembre prochain. Pour cet équipement de proximité, le Département de Maine-et-Loire va investir 2,74 millions d’euros.

    Attractivité

    Le Département autorise le GIP gestionnaire du Parc de l’Isle Briand à décaler au 31 décembre 2021 la fin des travaux programmés sur ce site, dans le cadre d’un plan d’investissements voté en juin 2019. A cette époque, une enveloppe de 300 000 euros avait été débloquée, avec un calendrier pour les chantiers s’échelonnant jusqu’à fin décembre 2020. En raison de la crise sanitaire, cette échéance est donc repoussée de 12 mois. Toujours en matière d’attractivité, le Département va par ailleurs ajuster son schéma de signalisation touristique en ne mentionnant plus certains sites aujourd’hui fermés, et en intégrant par contre « Terre de Rose Distillerie » l’entreprise implantée à Doué-en-Anjou.

    Education

    Depuis plusieurs années, le collège Anjou Bretagne fournit les repas pour les élèves et les adultes de l’école primaire « L’Orange Bleue » de Mauges-sur-Loire (commune déléguée de Saint-Florent-Le-Vieil). La convention étant arrivée à échéance, elle a donc été renouvelée.

    Patrimoine

    Une subvention de 60 000 euros est attribuée à la commune de Baugé-en-Anjou pour la restauration de l’église Saint-Laurent inscrite au titre des monuments historiques. Le coût global de ce chantier d’envergure est estimé à 1 836 728 euros. En 2019 le Département ayant budgété une enveloppe spécifique se montant à un million d’euros, en vue de soutenir ces opérations de rénovation.

    Soutien à l’économie de proximité

    Devant le succès rencontré, l’opération « Enracinons notre territoire » est exceptionnellement prolongée jusqu’au 31 décembre 2021 pour les inscriptions, et jusqu’au 31 mars pour l’achat de végétaux. Actuellement plus d’une centaine de communes ont sollicité le Département pour bénéficier d’aides financières, permettant d’acheter des plantes chez des producteurs du Maine-et-Loire. A noter que cette opération concerne également les 50 collèges publics du département : durant les prochains mois, un arbre sera en effet planté dans chaque établissement.

    Environnement

    Plusieurs décisions concernant l’environnement ont été prises lors de cette commission permanente, montrant la volonté du Département de favoriser une écologie du quotidien. 91 007 euros ont ainsi attribué à diverses collectivités pour des opérations en lien avec la protection de sites ou d’espèces sensibles répertoriés en Maine-et-Loire. Par ailleurs, le Département va également débloquer une enveloppe globale de 25 923 euros, afin de soutenir des communes, des EPCI ou des syndicats mixtes, engagés dans une démarche de plantation de haies bocagères. Les élus ont également validé trois dossiers impliquant la SEAM Alter Energies. Le premier concerne la Station BioGNV de Lasse avec 52 000 euros débloqués pour une entrée au capital de cet équipement innovant, qui sera mis en service cette année.  Pour le deuxième dossier, le Parc Eolien de l’Hyrôme, la SEAM Alter Energies va abonder à hauteur de 612 677 euros pour renforcer la trésorerie ?  

    Enfin pour le troisième dossier, celui de la centrale solaire Champ de Liveau à Montreuil-Bellay, 350 euros ont été prévus pour l’entrée au capital et 896 395 euros pour accompagner une avance de trésorerie ?

    A noter également que le Département a approuvé le Contrat Territorial Eau des Basses Vallées Angevines et de la Romme, avec à la clef un investissement global de 690 000 euros sur la période 2021/2023. Cette somme sera notamment utilisée pour des actions visant à préserver la ressource en eau et les milieux aquatiques.

    Agriculture

    Afin de soutenir deux syndicats d’éleveurs de bovins et de chevaux, deux subventions de 300 euros chacune ont été votées. Les élus ont également modifié plusieurs règlements liés à la transformation et à la commercialisation de produits agricoles à la ferme, permettant ainsi d’accroître la valeur ajoutée pouvant être dégagée par ces exploitations, tout en favorisant les circuits courts.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information