#Inforoutes49 La circulation sur la rocade de #Saumur se fera sur une seule voie par sens de circulation jusqu'à l… https://t.co/wSj7H7s9vE

Compte-rendu de la commission permanente du 25 mai

  • INSTITUTION

Les conseillers départementaux étaient réunis en commission permanente ce lundi 25 mai.

Temps de lecture :  min.

    Lors de la commission permanente en présentiel du 25 mai 2020, les conseillers départementaux ont examiné une trentaine de rapports. Parmi eux :

    Soutien au tissu associatif

    La crise sanitaire sans précédent a et aura des conséquences économiques et sociales dont il est aujourd’hui difficile de mesurer le véritable impact. Sur le plan économique, le Département de Maine-et-Loire a d’ores et déjà adopté une mesure exceptionnelle à travers un fonds de soutien d’1,6 M€ dédié aux petites et très petites entreprises. La commission permanente a également décidé d’apporter son aide aux domaines du sport, de l’éducation, de la culture et de la valorisation des espaces naturels sensibles, vecteurs de lien social et pourvoyeurs d’emplois. A cet effet, tout ou partie des subventions de 2020 sera versé aux associations partenaires, au titre de leur fonctionnement, de leur participation aux appels à projets et de l’organisation d’événements.

    Sport

    Une subvention de 40 000 € a été accordée au comité départemental olympique et sportif, et 37 000 € à Profession sport et loisirs, notamment pour mener des actions dans les territoires dits carencés en offre sportive.

    Culture

    La commission permanente a attribué 35 500 € de subvention à la création artistique, répartie entre dix compagnies. 11 500 € ont par ailleurs été alloués à trois structures développant des actions culturelles et patrimoniales.

    Autonomie

    Le Département contribuera à hauteur de 231 000 € à l’acquisition d’équipements de protection individuelle pour les professionnels des établissements et services médico-sociaux, en particulier des Ehpad.

    Subvention exceptionnelle

    Comme beaucoup d’organisations de l’économie sociale et solidaire, l’activité du Secours populaire, qui habituellement s’autofinance à plus de 80 %, a aussi été fortement fragilisée par la période de confinement. L’une des conséquences directes a été le gel ou l’annulation d’activités génératrices de ressources financières propres comme la fermeture de ses six boutiques solidaires de vêtements. Pour compenser ce manque à gagner, le Département versera une subvention exceptionnelle de 15 000 €.

    Habitat

    La crise sanitaire a généré, pour de nombreux ménages, une baisse brutale et parfois significative de leurs revenus d’activité alors même qu’ils doivent faire face à des dépenses contraintes liées au logement. Pour que ces ménages ne basculent pas durablement dans une précarité financière, la commission permanente a décidé de modifier temporairement le règlement intérieur du Fonds solidarité logement afin d’élargir le champ des ménages éligibles.

    Tourisme

    La politique départementale de développement de l’itinérance vélo-loisir a permis de réaliser un réseau cyclable structurant dont la Loire à Vélo constitue la colonne vertébrale. A ce jour, l’Anjou offre plus de 850 km d’itinéraires aménagés. En 2019, le Département a décidé de renforcer son action en adoptant un plan de soutien aux collectivités à hauteur de 500 000 € par an sur cinq ans. Ce nouveau dispositif a d’ores et déjà bénéficié à plusieurs projets : voie verte entre Segré et Pouancé ; voie verte le long de la Sarthe entre Morannes et Cheffes-sur-Sarthe ; création de boucles cyclables sur le territoire de la Communauté de communes Anjou Loir et Sarthe. Pour permettre à cette dernière de concrétiser le projet en prévision de l’été 2020, la commission permanente lui a attribué une subvention de 4 200 €.
    Le Département a également adopté un dispositif de soutien aux plans cavaliers, développés par l’association des Petites Cités de caractère des Pays de la Loire. Les élus ont ainsi voté une subvention de 4 200 € pour la réalisation d’itinéraires cavaliers à Béhuard, Savennières et Aubigné-sur-Layon.

    Isle-Briand

    La subvention d’investissement au Groupement d’intérêt public parc départemental de l’Isle-Briand s’élèvera cette année à 1 M€, afin de financer la réalisation de 120 boxes en dur, ainsi que l’aménagement de la carrière d’honneur.

    Routes

    Quatre subventions ont été votées pour des travaux routiers sous maîtrise d’ouvrage communale et intercommunale : 12 800 € à la communauté de communes Loire Layon Aubance et à la commune de Mozé-sur-Louet pour les travaux de voirie sur les RD123 et 124, rue du 22 juillet 1793 et rue des Prés ; 4 000 € à la commune de Bourg-l’Evêque pour la poursuite de la mise en sécurité de son agglomération (RD81) ; 3 900 € à la commune des Hauts-d’Anjou pour des aménagements de sécurité route de Châteauneuf-sur-Sarthe à Contigné ; 2 200 € à la commune de Thorigné-d’Anjou pour la poursuite de l’aménagement de sa traverse d’agglomération.
    Par ailleurs, le Département va solliciter auprès du préfet une déclaration d’utilité publique concernant le projet de déviation du Louroux-Béconnais. 4 000 véhicules dont 12 % de poids lourds empruntent quotidiennement la RD963, qui constitue un axe structurant desservant Bécon-les-Granits, Le Louroux-Béconnais et assurant la liaison Angers-Candé.  Cet aménagement, d’un coût de 3,5 M€, devrait débuter fin 2021 sous réserve des acquisitions foncières, pour une durée de 18 mois.

    Politique de la ville

    Le Département allouera une participation de 51 500 € aux porteurs de projet dont l’action s’inscrit dans le cadre de la politique de la ville. Parmi eux, la Maison pour tous d’Angers, la Régie de quartier de Trélazé, l’Afodil de Cholet ou encore l’association Scoope de Saumur seront subventionnées au titre du soutien à la fonction parentale ou de l’autonomie de la jeunesse.

    Agriculture

    Festi-Elevage recevra une subvention de 12 000 € pour l’organisation de sa manifestation du 4 au 6 septembre à Chemillé-en-Anjou (sous réserve du maintien de la manifestation et au prorata des frais engagés en cas d’annulation). 5 800 € iront aux comices agricoles locaux et 15 000 € à une exploitation de Mazé-Milon pour la création d’une miellerie à la ferme.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information