Danièle Sallenave présente son nouveau livre à l’Hôtel du Département

  • Rencontre

Jeudi 12 avril, l’Académicienne Danièle Sallenave est venue présenter en avant-première à l’Hôtel du Département son dernier ouvrage « L’Églantine et le muguet ». Après son « Dictionnaire amoureux de la Loire » publié en 2014, l’écrivaine, très attachée au territoire revient avec une nouvelle ode à l’Anjou.

Publié le mercredi 18 avril 2018

Temps de lecture :  min.

    Dans « L’Églantine et le muguet », l’auteure signe un véritable récit de voyage dans son Anjou natal, elle qui est née et a grandi sur ces terres, à Savennières plus précisément. Un roman autobiographique qui propose une traversée des terres angevines au-delà du temps et de l’espace. De Chalonnes-sur-Loire à Trélazé, en passant par le Bourg-d’Iré, elle réinterroge l’héritage républicain qu’elle a reçu de ses parents, tous deux instituteurs. Une éducation républicaine au sein d’un territoire conservateur et clérical du milieu du siècle dernier. Cet écrit donne à voir une certaine idée de la république, forgée au XIXe siècle, marquée par la retombée des révolutions, la contre-offensive catholique et les débuts de l’expansion coloniale. En revisitant les lieux familiers de son enfance, en explorant leur histoire et ses souvenirs, Danièle Sallenave fait renaître des personnages et des moments marquants de cette république guerrière.

    Une vie dédiée à la culture et à la lecture

    Née en 1940 en Maine-et-Loire, Danièle Sallenave fait ses études secondaires au lycée d’Angers, avant de déménager en région parisienne. Elle publie en 1975 son premier récit, intitulé Paysage de ruines avec personnages, et reçoit en 1980 le prix Renaudot pour Les Portes de Gubbio. Elle est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, romans, essais, récits de voyage, pièces de théâtre pour lesquels elle a reçu de très nombreuses récompenses et prix. Elle siège aujourd’hui à la prestigieuse Académie française, depuis 2011, au fauteuil de Maurice Druon (30e fauteuil). Elle anime le festival littéraire de Savennières, « Terra à vins, Terre à livre », où ses parents étaient instituteurs. Mme Sallenave participe régulièrement à des opérations dans des collèges autour de la lecture, et a fondé l’association Silence, on lit !

    Retour à la liste des actualités