RT @ChGillet49: Bilan très positif pour notre premier événement Place aux #citoyens. 1300 participants dans tous les #territoires du @Maine

Durtal : le collège bientôt rénové

  • Éducation

En janvier prochain, le collège Les Roches à Durtal va entrer dans une nouvelle ère. Sur les six bâtiments existants, cinq vont être démolis pour laisser place à un ensemble flambant neuf. 13 millions d'euros seront investis pour cet équipement qui sera achevé à la rentrée 2021.

Publié le mardi 03 septembre 2019

Temps de lecture :  min.

    Responsable de la construction et de l'entretien des collèges publics, le Département va mener au cours des prochaines années un important programme d'extension/restructuration sur plusieurs établissements du territoire.

    La reconstruction du collège Les Roches à Durtal fait partie de ce vaste programme. 12,8 M€ ont été budgétés pour cette opération par le Département. Sur les six bâtiments existants, seul celui qui est principalement dédié à la restauration sera réhabilité (modernisé et agrandi). Ainsi, cinq bâtiments seront démolis et reconstruits.

    Un collège moderne et sobre en énergie

    Le futur collège offrira des espaces aérés et chaleureux. Que ce soit dans les salles de classe ou les lieux de travail en commun, le bois sera présent, imprimant une touche de confort et sérénité.
    Les fonctionnalités ont été pensées tant pour l’élève que pour la vie scolaire et les enseignants. Citons, à ce titre, un CDI particulièrement lumineux, la cour arborée donnant directement accès au foyer et au bureau des surveillants ou une salle de musique ouverte sur l’extérieur. Celle-ci pourra servir, en dehors des heures d’ouverture, à d’autres publics.

    Le Département a aussi fait le choix d'une exigence forte en matière environnementale. L’isolation thermique sera au cœur des attentions et les énergies renouvelables seront prises en compte. Ainsi, l'établissement devrait être à énergie positive et à faible empreinte carbone.
    L’entreprise mandataire aura recours à une part importante de matériaux biosourcés. Certaines constructions seront ainsi à ossatures bois, avec une volonté d’intégration forte des bâtiments dans leur environnement. La valorisation des espaces verts et une édification en rez-de-chaussée permettront notamment de limiter les gênes au voisinage. Enfin, les intervenants du chantier, dont l’atelier de préfabrication des panneaux bois, sont établis dans un rayon de 30 km.

    Limiter la gêne le temps des travaux

    L’organisation du chantier a été réfléchie pour être la plus neutre possible pour les usagers et le voisinage. Il sera rapide grâce à une préfabrication de modules, ne nécessitera pas de grande grue, les flux et les accès seront revus par mesure de sécurité.
    Les travaux débuteront en janvier 2020. Sur une première période de six mois, il s’agira de dégager l’espace nécessaire à l’édification du nouveau bâtiment – l’administration sera alors transférée dans le bâtiment d’externat. La demi-pension sera traitée l’été prochain. De septembre 2020 à l’été 2021, le nouveau collège sera érigé. Les occupants commenceront à l’investir en avril 2021.

    Un marché public de performance

    Sur cette opération, la collectivité a eu recours, pour la première fois, à un montage juridique spécifique en s’appuyant sur un marché public global de performance. Ce marché permet de recourir à un seul et même opérateur économique qui assure les phases de conception, de réalisation, d’exploitation et de maintenance pendant les trois années qui suivront la réception des ouvrages, avec un agent sur place. Cette procédure offre l’avantage d’assurer des performances énergétiques et environnementales, quantifiables et mesurables.
    Le jury s’est réuni en juin dernier pour attribuer le dossier à un groupement économique, dont le mandataire est le groupe Briand, qui a fait une proposition novatrice.

    Retour à la liste des actualités