RT @OFsports49: #Angers#SportAngers Il a probablement le plus beau palmarès qu'un sportif du @Maine_et_Loire n'ait jamais eu… Médaillé de…

Et si vous deveniez accueillant familial ?

© Mathieu Genon
  • Métier

Accueillir à son domicile des personnes âgées ou handicapées, c’est le choix qu’ont fait 60 professionnels de l’accueil familial social en Maine-et-Loire. Et si vous optiez pour ce métier méconnu ?

Temps de lecture :  min.

    « Je suis heureuse dans ce que je fais là, ce que j’aime c’est la diversité des personnes, le changement, j’aime m’occuper des gens », Anne Martineau, accueillante familiale depuis deux ans s’épanouit dans son rôle d'accueillant familial social, un nouveau métier qu’elle exerce à domicile. Une reconversion réussie pour cette ancienne aide-soignante qui apprécie de prendre soin, à son rythme, de ceux qui vivent chez elle.
    Comme tous les autres accueillants, Anne a sollicité voici quelques années le Département pour obtenir un agrément. Après des entretiens, des visites à domicile, une autorisation lui a été donnée pour 5 ans, qui lui permet d’accueillir chez elle de 1 à 3 personnes en accueil permanent ou temporaire.

    Une alternative à la vie en établissement

    L’accueil familial est une alternative séduisante à la vie en établissement pour des personnes âgées ou handicapées qui profitent d’une vie de famille et d’un accompagnement personnalisé.
    En 2021, le Département ouvre de nouvelles perspectives avec l’accueil de jour : les personnes âgées ou handicapées peuvent venir à la journée, au domicile de l’accueillant et rentrer chez elle, le soir. C’est une nouvelle possibilité de répit pour les proches aidants.

    Vidéo : un accueillant familial témoigne

    Anne Martineau est accueillante familiale sociale à Chemillé-en-Anjou. Elle nous explique son métier, son quotidien, et la grande satisfaction que lui apporte aujourd'hui son activité.

    Un métier mieux rémunéré et mieux accompagné

    Le Département souhaite soutenir ce mode d’accueil et être davantage présent auprès des accueillants. Il a notamment choisi de :

    • renforcer ses équipes. Une infirmière, une assistante sociale et une psychologue sont là pour délivrer et suivre les agréments, animer le réseau, proposer des formations mais aussi gérer les situations complexes ;
    • mieux rémunérer les accueillants : en moyenne 150 € brut d’augmentation par mois et par personne accueillie (mettre ce chiffre en exergue).
    150€

    par mois d'augmentation pour les accueillants familiaux

    « On veut encourager le partage et l’échange entre les accueillants. Il y a de belles expériences qui peuvent être reproduites ou faire l’objet de formations. Je pense notamment à Yolande qui a récemment pu partager avec les autres accueillants, sa pratique du yoga du rire avec ceux qu’elle accueille » précise Véronique Decary, cheffe du service soutien des acteurs à domicile.

    Accueillant familial : pourquoi pas vous ?

    Dans le cadre de sa stratégie pour l'autonomie, le Département souhaite aujourd'hui développer l'accueil familial social, comme véritable alternative pour les personnes âgées ou handicapées qui résident en établissement. Pour cette raison, il lance aujourd'hui une vaste campagne d'information, pour inciter des habitants à découvrir, et pourquoi pas à opter pour ce qui s'apparente à un métier passion.

    En savoir plus sur le métier d'accueillant familial

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information