Fibre optique : le premier habitant en zone rurale a été connecté

  • Numérique

Les travaux de déploiement du Très haut débit en Anjou battent leur plein. Le premier habitant de Maine-et-Loire résidant en zone rurale a été raccordé il y a quelques jours, à Brissac-Quincé.

Publié le vendredi 04 octobre 2019

Temps de lecture :  min.

    Le Département s'est fixé pour objectif de déployer le Très haut débit dans 100% des foyers d'ici 2022 et notamment dans les zones rurales. Ce projet ambitieux pour lequel le Département investit fortement se concrétise. Après la création du Syndicat mixte ouvert Anjou numérique, le choix d'un délégataire (TDF - Anjou fibre), l'ouverture de centres de formation pour se doter de la main d'œuvre nécessaire à l'installation de la fibre optique, les travaux de déploiement battent leur plein depuis plusieurs semaines. 

    Une nouvelle étape vient d'être franchie en ce début octobre, dans la commune de Brissac-Quincé, où le Très haut débit est devenu une réalité. Parmi les habitants qui ont désormais accès à la fibre optique, Pascal Dittière est le premier à s'être raccordé. Nous l'avons rencontré le 3 octobre, il nous a confié sa satisfaction quant au débit Internet dont il peut désormais bénéficier.

    Prochainement, les villes de Beaufort-en-Vallée, Chemillé-en-Anjou, Doué-en-Anjou, Le Lion-D'angers, Mauges-sur-Loire, Saint-Macaire-en-Mauges ou encore Thouarcé, seront équipées.

    Au-delà d'un bénéfice d'usage pour les habitants et les entreprises, l'arrivée du Très haut débit est aussi un plus pour l'emploi, avec la création de nombreux postes sur le territoire.

    Retour à la liste des actualités