#numerique Le réseau Anjou ingenierie territoriale et @49numerique organisent un webinaire "Déploiement de la… https://t.co/1SWUfWtarG

La co-construction avec les citoyens se poursuit... malgré le confinement

  • Citoyenneté

La situation sanitaire ne doit pas empêcher la démocratie de s'exercer. Les citoyens engagés dans le dispositif "imaginons une action solidaire" se sont retrouvés mardi 17 novembre pour un atelier de travail... dématérialisé.

Temps de lecture :  min.

    Ils étaient 63 à s'être réunis ce mardi 17 novembre 2020. Mais pas de problème de gestes barrière : la rencontre était dématérialisée, via l'application Zoom. Malgré le deuxième confinement, le Département poursuit avec les citoyens volontaires son travail de construction de sept actions solidaires. Un sujet dont l'actualité reste grande : parmi les sept projets lauréats, on retrouve en effet la question de l'isolement des personnes âgées ou encore la défense des droits des femmes, dont les besoins n'ont jamais été aussi importants en cette période où chacun est invité à rester chez soi.

    Le Département a ainsi fait le pari de réunir plus de 60 citoyens volontaires pour une série de groupes de travail dématérialisés. "Organiser la participation citoyenne avec des outils de visioconférence est beaucoup plus compliqué qu'en présentiel, témoigne Laurence Meslier, directrice de projets citoyenneté au Département de Maine-et-Loire. Même si certains participants nous ont expliqué que ce mode de réunion leur avait permis au contraire d'être présent parmi nous ce soir".

    Faire émerger un maximum d'idées

    Pour cette première réunion, après un temps d'introduction, chacun des participants a été invité à rejoindre l'une des six pièces de discussion. Les groupes ainsi constitués de 10 à 14 citoyens, nombre plus propice à l'écoute et à la créativité, ont chacun été invités à plancher sur deux des sept projets mis en discussion. Pour cela, ils ont notamment répondu aux questions suivantes : Connaissez vous des initiatives déjà existantes ? Identifiez vous des besoins concrets à prendre en compte ? Est-ce que cela vous donne des idées d’action supplémentaires à imaginer ? Chacun a ainsi pu prendre la parole, à tour de rôle, avec un objectif : faire émerger un maximum d'idées.

    Parmi les participants à ces groupes de travail, outre les citoyens, figuraient également des partenaires associatifs ou institutionnels. "Leur rôle était de nous apporter leur expérience de terrain, en nous expliquant les initiatives qui peuvent déjà exister et en nous faisant bénéficier de leur expertise ".

    En parallèle, tout au long de la réunion, un intervenant technique était présent pour dépanner les participants qui rencontreraient des difficultés avec le son, la vidéo, leur ordinateur ou leur connexion. Quitte à leur proposer, en dernière instance, de poursuivre la discussion en rejoignant le groupe par téléphone. Avec un objectif, donc : permettre à chacun de participer et de proposer des idées.

    Un plan d'actions prêt dès cet hiver

    Après plus de deux heures de travail et d'échanges, les citoyens se sont déjà donnés rendez-vous le premier décembre prochain, pour un nouvel atelier dématérialisé. Ils sélectionneront alors les idées les plus intéressantes, parleront d'un calendrier et des moyens nécessaires à la mise en œuvre. Avec l'objectif de dévoiler un plan d'actions en février.

    Les synthèses des échanges seront disponibles dès le 24 novembre sur le site participons.maine-et-loire.fr, pour que chacun puisse les commenter et les enrichir. 

    Sur quels sujets planchent les citoyens ?

    Les citoyens travaillent sur sept projets. Ceux-ci ont été proposés au cours d'un appel à idées lancé fin 2019 et qui a réuni plus de 200 projets déposés par les habitants du Maine-et-Loire. Après un travail de recoupement des projets en concertation avec les citoyens, 43 propositions ont été soumises au vote des habitants, jusqu'à aboutir à ces sept projets  :

    Au cours de la rencontre du 17 novembre, le thème des sans-abri n’a pas été abordé, d’un commun accord avec les partenaires sur le sujet, trop engagés dans les urgences liées à la crise covid. Le thème lié au respect de l’environnement et des déchets aux abords des voies et routes, fait l’objet d’une série d’ateliers dédiés qui démarrera dans quelques jours.

    Plus d'info sur ce dialogue citoyen

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information