Dès maintenant et jusqu'à janvier 2022, la #CollégialeSaintMartin devient le musée des musées de l'#Anjou grâce à s… https://t.co/8KG8YFRFwE

Le Département vote une aide pour les agriculteurs touchés par l’épisode de gel

© Chambre d'agriculture Pays de la Loire
  • Agriculture

Suite aux dégâts entraînés par l’épisode de gel début avril, le Département a voté une aide d’urgence de 100 000€. Cette somme abondera le fonds débloqué par l’Etat. La Chambre d’agriculture salue la démarche du Département.

Temps de lecture :  min.

    Réunis en Commission permanente le 31 mai, les Conseillers départementaux ont voté cet appui supplémentaire un appui à hauteur de 100 000€ pour les agriculteurs touchés par l’épisode de gel, début avril. Ces 100 000€ viendront s’ajouter au fonds d’urgence mis en place par l’Etat (392 000€). Ce dispositif va permettre à une centaine de producteurs de bénéficier dès le mois de juin du versement d’une aide de 3 000 à 4 500 euros selon les situations.

    Qui va pouvoir bénéficier de ces fonds ?

    Sont concernés par ce dispositif,  les jeunes exploitants  installés depuis 3 ans ou moins aidés et non aidés, avec 30 % de pertes de production suite au gel, les producteurs de cerises et petits fruits rouge avec surface minimale de 1 ha, les autres producteurs, toutes filières avec gel supérieur à 50 % et taux de spécialisation à plus de 50 % pour la production concernée avec appel au PGE (Prêt Garanti de l’Etat) ou taux d’endettement court terme élevé, peuvent également bénéficier de ce dispositif.
    Cette aide d’urgence a pour but essentiel d’aider les entreprises à compenser les dommages subis par leur outil de production en s'attachant à prendre en considération les situations les plus délicates. À cet égard, elle bénéficiera aux exploitations en extrême difficulté, ayant été touchées par le gel et dont la trésorerie ne permet plus de faire face aux dépenses immédiates, nécessaires à la poursuite de leur activité et aux besoins essentiels du foyer.

    Des aides versées dès le mois de juin

    C’est le Comité départemental d’expertise, qui rassemble autour de la DDT, les syndicats agricoles, les syndicats de producteurs, la MSA, les assureurs, DDFIP, la Chambre d’agriculture, et l’association Réagir qui est chargé d’étudier les dossiers.
    Selon les premières estimations, c’est une centaine de producteurs, pour les ¾ des jeunes agriculteurs, qui vont pouvoir bénéficier de cette aide comprise entre 3 000 à 4 500 € selon les cas.
    La DDT doit encore étudier quelques situations critiques et réajuster la liste définitive avant de mettre en paiement courant du mois de juin.
    Il est à noter que ce fond d’urgence (Etat et Département 392 000 € + 100 000 €), vient en complément du processus Calamités qui a été mis en place et dont les critères d’attribution (30 % de gel représentant à minima 13% du chiffre d’affaires) sont différents.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information