#Inforoutes49 La circulation sur la rocade de #Saumur se fera sur une seule voie par sens de circulation jusqu'à l… https://t.co/wSj7H7s9vE

Les mesures "anti-crise" du Département

© Bertrand Béchard

Face aux conséquences économiques et sociales du Coronavirus, le Département agit dans l'ensemble de ses domaines de compétences : logement, tourisme, solidarités...

Temps de lecture :  min.

    Logement : une aide exceptionnelle

    De nombreux habitants rencontrent actuellement des difficultés pour payer leur loyer, leur prêt immobilier ou leurs factures d'énergie. Le Département a ainsi créé un Fonds de Solidarité Logement exceptionnel. Valable jusque la fin d'année 2020, cette aide permettra de couvrir jusqu'à trois mois de loyers impayés ou de factures d’énergie.

    Découvrir

    A noter également, Maine-et-Loire habitat a lancé une aide pour ses locataires professionnels.

    Entreprises : un fonds mobilisé

    Le Département de Maine-et-Loire propose un fonds d’urgence partenarial pour venir en aide aux TPE, PME de l’Anjou. Ce fonds prend la forme d'une avance remboursable forfaitaire, ouverte à toutes les entreprises de moins de 10 salariés ainsi qu'aux entreprises de moins de 20 salariés relevant de certains secteurs très touchés par la crise.

    En savoir plus

    RSA : pour les indépendants aussi

    Les conséquences sociales et économiques de la crise sanitaire laissent présager d'une augmentation importante du nombre d'allocataires du revenu de solidarité active (RSA) au cours des prochains mois. Avec des conséquences importantes pour le Département, qui finance et verse cette allocation. A cet égard, C'est notamment le cas pour les micro-entrepreneurs, artisans et commerçants aux revenus modestes ou qui se sont involontairement vus privés d’emploi à cause de la pandémie.

    >> plus d'information sur le RSA

    >> plus d'information sur le RSA pour les indépendants

    Tourisme : un plan de soutien

    Totalement à l'arrêt pendant le confinement, la reprise de l’activité touristique est un enjeu majeur pour l'Anjou, tant ce secteur représente un poids économique important (13 000 emplois et 911 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017).

    Dès le mois de mai, le Département de Maine-et-Loire a ainsi confié à son GIP Anjou tourisme le montage d'un plan de relance afin de soutenir le secteur touristique en Anjou. Avec un objectif en ligne de mire : inciter les habitants et la clientèle régionale à choisir le Maine-et-Loire comme destination incontournable pour ses départs en vacances et en week-end.

    Au menu de ce programme élaboré avec les huit offices de tourisme du territoire :

    • une aide directe à l’activité pour les hébergeurs, restaurateurs et sites de visites,
    • la valorisation des professionnels du tourisme qui ont besoin de retravailler,
    • la stimulation de la saison et de l'arrière-saison touristique jusqu'à la fin de l’année 2020
    • des aides d’urgence - en complément des mesures déjà prises par le gouvernement.

    400 000€ seront consacrés à ce plan de relance.

    Solidarité tourisme : 1 000 bons cadeaux à gagner

    Du 5 juin au 15 juillet, Anjou tourisme lance le jeu-concours "Solidarité tourisme Anjou". Plus de 1 000 bons cadeaux de loisirs et vacances sont à gagner pour profiter de restaurants, d'hébergements et de sites de visite en Anjou.

    PARTICIPER

    Culture : un festival d'été

    Le Département entend également assumer son rôle d’acteur majeur de la Culture en Anjou en défendant celles et ceux qui font le dynamisme culturel local, et en permettant la reprise de la vie sociale et culturelle des habitants. Concrètement, cette volonté va se traduire par la naissance d’un nouveau festival totalement inédit du 20 juin au 30 août. Une trentaine de rendez-vous en plein air seront ainsi proposés aux habitants au cœur du Château du Plessis-Macé. Plus d'info sur ce festival

    Investissements publics

    Grâce à ses investissements publics, le Département contribue également à la bonne santé économique de l'Anjou. Dans les collèges ou sur les routes, le Département consacre cette année un budget d’investissement de 53 M€. Afin de relancer au plus vite l’activité dans le respect des nouvelles règles sanitaires, le Département a repris depuis quelques semaines son ambitieux programme de travaux sur le territoire.

    Soutien à la filière horticole

    Depuis les premières semaines de la crise sanitaire du COVID-19, le Département a également souhaité agir en faveur de la filière horticole qui subit des conséquences économiques catastrophiques. Le Président Christian Gillet a très rapidement alerté le Premier ministre sur cette situation. À l'occasion du week-end de Paques, à travers une commande aussi symbolique que solidaire de bouquets de fleurs pour les EHPAD, le Département a témoigné de son attachement à une profession d’excellence, qui constitue l’identité et l’un des joyaux de l’Anjou.

    Autres articles de notre dossier COVID-19

    Plan anti-crise

    Toutes les mesures prises par le Département

    Déconfinement

    55 jours de confinement, 55 jours d'action

    #jeveuxaider :

    Modes de garde :

    Prévenir les violences intrafamiliales :

    #jerestechezmoi :

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information