#inforoutes49 🌊Inondations : route barrée dans le #Segréen, #D0219 à Champtocé-sur-Loire. Déviation par la #RD723 e… https://t.co/uQ9qKCVuc7

Les mesures "anti-crise" du Département

© Bertrand Béchard

Face aux conséquences économiques et sociales du Coronavirus, le Département agit dans l'ensemble de ses domaines de compétences : logement, tourisme, solidarités...

Temps de lecture :  min.

    Solidarités

    Chef de file des solidarités, le Département agit sur de nombreux leviers et active de nouveaux dispositifs pour atténuer les effets de la crise auprès des plus fragiles.

    Logement : une aide exceptionnelle

    De nombreux habitants rencontrent actuellement des difficultés pour payer leur loyer, leur prêt immobilier ou leurs factures d'énergie. Le Département a ainsi créé un Fonds de Solidarité Logement exceptionnel. Valable jusque la fin d'année 2020, cette aide permettra de couvrir jusqu'à trois mois de loyers impayés ou de factures d’énergie.

    Découvrir

    A noter également, Maine-et-Loire habitat a lancé une aide pour ses locataires professionnels.

    Versement d'une prime exceptionnelle aux services d'aide à domicile

    Pour reconnaître pleinement la mobilisation, auprès des personnes âgées ou en situation de handicap, des professionnels des services d’aide à domicile durant la crise sanitaire, le Département a voté, lors de sa séance du 12 octobre, le principe d’une prime exceptionnelle. Cette prime s’élèvera à 1 000€ pour les personnels étant intervenu auprès des personnes âgées ou des personnes en situation de handicap pendant la période du confinement. Cette prime, cofinancée à 50% par l’Etat et à 50% par le Département, sera versée avant le 31 décembre 2020. 1 million d’euros seront mobilisés sur cette opération.
    Le Département a également voté le versement d’une prime exceptionnelle à destination de ses salariés du centre départemental de l’enfance, fortement mobilisés pendant la période de confinement.

    RSA : pour les indépendants aussi

    Les conséquences sociales et économiques de la crise sanitaire laissent présager d'une augmentation importante du nombre d'allocataires du revenu de solidarité active (RSA) au cours des prochains mois. Avec des conséquences importantes pour le Département, qui finance et verse cette allocation. A cet égard, C'est notamment le cas pour les micro-entrepreneurs, artisans et commerçants aux revenus modestes ou qui se sont involontairement vus privés d’emploi à cause de la pandémie.

    >> plus d'information sur le RSA

    >> plus d'information sur le RSA pour les indépendants

    Décisions modificatives du budget

    Le Département a largement adapté son budget ces derniers mois, pour atténuer les conséquences économiques et sociales de la crise actuelle. Parmi les dépenses exceptionnelles, 2,1 M€ ont été mobilisés pour soutenir le tissu économique, 800 000 € pour le soutien en matière social, et 700 000€ pour des subventions exceptionnelles. Au cours de la séance du conseil du 12 octobre, les élus ont acté une augmentation de plusieurs postes de dépenses, parmi lesquelles les dépenses de solidarité, qui progressent de 6,3 M€. Parmi celles-ci, les dépenses au titre du revenu de solidarité active progressent de 5 M€.

    Entreprises : un fonds mobilisé

    Le Département de Maine-et-Loire propose un fonds d’urgence partenarial pour venir en aide aux TPE, PME de l’Anjou. Ce fonds prend la forme d'une avance remboursable forfaitaire, ouverte à toutes les entreprises de moins de 10 salariés ainsi qu'aux entreprises de moins de 20 salariés relevant de certains secteurs très touchés par la crise.

    En savoir plus

    Culture

    Pendant la période de crise sanitaire, le Département de Maine-et-Loire s’est efforcé de maintenir les aides financières apportées aux structures et manifestations culturelles fortement impactées par les vagues successives de mesures restrictives limitant la propagation de la COVID 19. De plus, il a créé le Festival Les Bouffées d’Arts afin de soutenir et maintenir le lien entre artistes, techniciens et spectateurs. Fin 2020, il a décidé la création d'une nouvelle aide exceptionnelle, à destination des associations employant des artistes professionnels.

    Un festival d'été

    Le Département assume son rôle d’acteur majeur de la Culture en Anjou en défendant celles et ceux qui font le dynamisme culturel local, et en permettant la reprise de la vie sociale et culturelle des habitants. Cette volonté s'est traduite par la naissance d’un nouveau festival totalement inédit à l'été 2020. Une trentaine de rendez-vous en plein air ont été ainsi proposées aux habitants au cœur du Château du Plessis-Macé. Plus d'info sur ce festival

    COVID : une aide exceptionnelle pour le monde culturel

    Le secteur artistique est lourdement et durablement impacté par les vagues successives de mesures sanitaires. Afin de pouvoir répondre à certaines situations critiques signalées par de nombreux acteurs, le Conseil départemental du 12 octobre a décidé de soutenir une aide de 100 000€ afin de soutenir les associations culturelles employeuses d’artistes professionnelles qui manifestent un réel besoin.  

    Consulter la fiche "Aide"

    Soutien aux filières d'excellence

    Tourisme

    Fortement impactée par la crise COVID, la reprise de l’activité touristique est un enjeu majeur pour l'Anjou, tant ce secteur représente un poids économique important (13 000 emplois et 911 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017).

    Dès le mois de mai, le Département de Maine-et-Loire a ainsi confié à son GIP Anjou tourisme le montage d'actions de relance afin de soutenir le secteur touristique en Anjou. Avec un objectif en ligne de mire : inciter les habitants et la clientèle régionale à choisir le Maine-et-Loire comme destination incontournable pour ses départs en vacances et en week-end.

    Parmi les actions mises en place avec les huit offices de tourisme du territoire, on citera :

    • une aide directe à l’activité pour les hébergeurs, restaurateurs et sites de visites,
    • la valorisation des professionnels du tourisme qui ont besoin de retravailler,
    • la stimulation de la saison et de l'arrière-saison touristique jusqu'à la fin de l’année 2020,
    • des aides d’urgence - en complément des mesures déjà prises par le gouvernement,
    • la mise en place de l'opération "offrez l'Anjou" en fin d'année, pour inciter les habitants à offrir à leurs proches des expériences chez les professionnels du tourisme.

    400 000€ sont consacrés à ce plan de relance.

    Filière horticole

    Depuis les premières semaines de la crise sanitaire du COVID-19, le Département a souhaité agir en faveur de la filière horticoleà travers une commande aussi symbolique que solidaire de bouquets de fleurs pour les EHPAD.
    Depuis l'été 2020, pour soutenir une profession d’excellence, qui constitue l’identité et l’un des joyaux de l’Anjou, il a lancé l'opération "Enracinons notre territoire", en proposant notamment une aide de 300€ à destination de toutes les communes à faire valoir chez un horticulteur partenaire du territoire.

    Aide exceptionnelle aux centre équestres

    La filière équestre représente une économie importante sur le territoire du Maine-et-Loire, avec 146 structures équestres, associatives ou profestionnelles. Ces structures sont fortement impactées par les conséquences de la crise sanitaire actuelle, en premier lieu la filière d'enseignement. En lien avec le comité départemental d’équitation aux centres équestres, le Département de Maine-et-Loire a décidé de créer un dispositif de soutien exceptionnel à ces centres et a inscrit pour ce faire une aide exceptionnelle de 45 000€.

    Investissements publics

    Grâce à ses investissements publics, le Département contribue également à la bonne santé économique de l'Anjou. Dans les collèges ou sur les routes, le Département consacre cette année un budget d’investissement de 53 M€. Afin de relancer au plus vite l’activité dans le respect des nouvelles règles sanitaires, le Département a repris très vite au sortir du premier confinement son ambitieux programme de travaux sur le territoire.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information