Deux spectacles pour un tout petit prix ce dimanche : 5€ pour tout le monde. Profitez-en ! https://t.co/nSsJQBHcwa

Maltraitance infantile et confinement : soyons tous attentifs

  • Covid19

Cette période de confinement génère un climat anxiogène, et peut favoriser les tensions intra-familiales, notamment les violences exercées sur les enfants. Le Département de Maine-et-Loire rappelle combien il est important de rester vigilant aux enfants présents dans votre entourage.

Temps de lecture :  min.

    Établissements scolaires fermés, activités extra-scolaires suspendues, visites familiales ou relations de voisinages devenues complexes... En cette période de confinement, l'entourage des enfants est extrêmement restreint, et les situations de maltraitance intra-familiale plus difficiles à détecter. L’Education nationale, acteur fort de la prévention, permettait de conserver un lien avec de nombreux enfants, et de maintenir une surveillance quotidienne à leur égard.

    Ce rôle d’alerte étant devenu très complexe dans le contexte actuel, le Département de Maine-et-Loire, acteur majeur de la protection de l'enfance, rappelle qu'il est essentiel que chacun reste attentif à tous les enfants qui pourraient être exposés à une situation de risque ou de danger, dans son entourage proche.

    Signaler une situation à risque ou de danger immédiat

    Les services départementaux restent mobilisés malgré le contexte de confinement. Si vous êtes témoins, ou avez connaissance de situation de risques ou de dangers concernant des enfants,  vous pouvez contacter le Service Enfance en danger - CRIP. Tél. : 02 41 81 45 40 ou par courriel : crip49@maine-et-loire.fr 

    De même, les outils numériques de signalement mis en place dans le Maine-et-Loire par les équipes du Département et leurs partenaires, restent ouverts et réactifs. Ils sont facilement accessibles et partageables via cette adresse www.maine-et-loire.fr/enfance-en-danger

    Le service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger, « 119 » reste aussi ouvert 7 jours sur 7, et 24h sur 24h pour traiter toutes les situations de prévention ou de protection de l’enfance. Ce numéro de téléphone est gratuit.

    En cas de danger grave et imminent

    Contactez immédiatement l'un des numéros suivants :

    • La police ou la gendarmerie : 17
    • Secours d'urgence : 112
    • SAMU : 115
    • Pompier : 18

    Signaler le danger : un acte solidaire et un devoir citoyen

    Signaler une situation à risque ou de danger est un geste simple et sans risque pour chacun d’entre nous. Il peut sauver la vie d’un enfant. Cela vaut également pour les enfants et adolescents confrontés à une telle situation pour eux-mêmes ou pour un autre mineur en danger. Rappelons, également, qu'il s'agit d'une obligation légale.

    Article 434-6 du code pÉnal modifié par la loi n°2016-297 du 14 mars 2016. art.46

    Toute personne ou professionnel témoin ou soupçonnant un enfant en danger ou en risque de l'être a l'obligation d'en informer les autorités administratives ou judiciaires, sous peine de trois ans d'emprisonnement et de 45 000€ d'amende.

    Des questions sur votre rôle de parent ?

    Parents, vous avez des difficultés à vous organiser avec vos enfants pendant la période de confinement ?

    Consultez notre page dédié qui regroupe conseils à destination des familles et retrouvez des contacts utiles pour échanger.

    Autres articles de notre dossier COVID-19

    Plan anti-crise

    Toutes les mesures prises par le Département

    Déconfinement

    55 jours de confinement, 55 jours d'action

    #jeveuxaider :

    Modes de garde :

    Prévenir les violences intrafamiliales :

    #jerestechezmoi :

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information