55 élèves du collège Millet #DouélaFontaine ont rencontré des joueuses de l'@ufab49 cette semaine. Une séance spor… https://t.co/7FaKjESwra

Méthanisation : le Département accélère

  • Agriculture

Utiliser les biodéchets des exploitations agricoles pour produire de l'énergie ? L'idée est plus en vogue que jamais en Maine-et-Loire, qui vient d'adopter une charte partenariale pour développer cette filière.

Publié le mardi 28 mai 2019

Temps de lecture :  min.

    En Maine-et-Loire, cinquième département agricole français, l’agriculture et l’agroalimentaire sont des secteurs clés. Avec des productions animales prépondérantes, le Département s'intéresse depuis plusieurs années à la question de la méthanisation. Après avoir fait réaliser en 2016 un schéma départemental de développement de la méthanisation, le Maine-et-Loire et ses partenaires viennent d'adopter une charte de partenariat pour le développement de la méthanisation.

    La méthanisation : quels avantages ?

    • Des revenus pour les exploitations : Générant des revenus complémentaires parfois cruciaux pour les exploitations et des emplois non délocalisables, la méthanisation contribue à l’économie circulaire par un traitement vertueux des biodéchets.
    • Une action contre le réchauffement climatique : le biogaz peut être utilisé en remplacement des ressources fossiles (pétrole, gaz, charbon) pour chauffer des bâtiments, faire rouler des véhicules, produire de l’électricité. De plus, le procédé permet de capter le méthane, puissant gaz à effet de serre, produit lors de la décomposition de la matière organique, en particulier les effluents d’élevage, et donc de réduire l’empreinte carbone pour le monde agricole.

    LE SAVIEZ-VOUS ? Un troupeau de 50 vaches laitières couvre les besoins en chaleur d'un lotissement  de 20 maisons.

    Objectif : 49 unités agricoles en 2025

    Le Département et ses partenaires (Région Pays de la Loire, Chambre d’agriculture, le Syndicat intercommunal d’énergies de Maine-et-Loire, GRDF, GRT Gaz, Ademe et Association d’initiatives locales pour l’énergie et l’environnement) se sont unis au sein du collectif Cap Métha 49 pour organiser leurs moyens et coordonner leurs interventions.

    Parmi les objectifs précisés dans la charte de partenariat signée par le collectif le 27 mai, on trouve la volonté d’améliorer la connaissance  de la filière, de poursuivre la prospection, la sensibilisation et la montée en compétence des porteurs de projets, de veiller aux nouvelles opportunités du secteur, tout en se fixant des objectifs clairs comme celui d'atteindre 49 unités de méthanisation agricole d’ici 2025.

    La méthanisation : comment ça marche ?

    La méthanisation consiste à faire se décomposer les déchets agricoles (lisier, fumier, déchets agricoles, déchets agroalimentaires) en les laissant se décomposer au contact de bactéries dans un digesteur (ou unité de méthanisation) Ce procédé permet de générer du biogaz qui comporte entre autres du méthane et du dioxyde de carbone. C'est ce biogaz qui pourra servir pour le chauffage ou la production d'électricité. Les résidus, ou compost, pourront quant à eux être utilisés comme fertilisant.

    En savoir plus : consulter notre dossier de presse

    BON À SAVOIR. Depuis la rentrée 2018, le collège Vallée du Lys de Vihiers a remplacé le fioul par un chauffage au biométhane, fourni par l'unité de méthanisation de Vihiers. Cet investissement réalisé par le Département (135 000 € TTC) permettra à ce collège de générer des économies d’énergie à hauteur de 10% et de diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de 90%.

    Retour à la liste des actualités