Nos sites web
Maine-et-Loire.fr Le Département vous accompagne au quotidien
👧Pour inciter le développement d'actions innovantes à destination des jeunes du #MaineLoire, le @maine_et_loire rel… https://t.co/5KVAwsfEWO

Musées : restaurer pour mieux conserver

  • Patrimoine

Une restauration "à la Joconde" pour un tableau du Musée Joseph Denais de Beaufort-en-Anjou. Une opération délicate menée sous le regard de la Conservation départementale du patrimoine et financée en partie par le Département de Maine-et-Loire.

Temps de lecture :  min.

    Les mêmes techniques que pour la Joconde

    Réalisé en 1883 par Giuseppe De Nittis, le tableau "Le salon de la princesse MathildeBonaparte" a été restauré pour la dernière fois en 2012. Appliquée en partie sur une planche de bois, la couche de pastel se soulève en raison de la déformation du bois et des variations du taux d'humidité. Première étape de la nouvelle restauration, la mise à plat de l'oeuvre pendant près d'un an dans un local à la température et au taux d'humidité constants. La restauratrice Leïla Sauvage, spécialiste des pastels, est ensuite intervenue pour fixer ces soulèvements de peinture. Une spécialité qu'elle exerce au Rijksmuseum, célèbre musée d'Amsterdam qui abrite notamment le tableau "La ronde de nuit" de Rembrandt.

    Comme la Joconde, surveiller l'état du tableau à l'aide d'une sonde électronique

    Afin de protéger durablement le tableau, le restaurateur-ébéniste d'art Gilles Tournillon a réalisé un caisson d'isolation, inséré dans le cadre ancien du tableau. Une technique comparable à celle utilisée pour la Joconde, au Louvre, qui permet au pastel de rester à une température et un taux d'humidité idéal et constant pour sa conservation. Des données que Gilles Tournillon surveillera grâce à une sonde électronique comme il le fait déjà pour le célèbre tableau de Léonard de Vinci.

    Par précaution, le pastel de Giuseppe De Nittis alors protégé pour les prochaines décennies ne pourra plus être prêté en dehors du musée Joseph Denais de Beaufort-en-Anjou.

    L'un des plus beaux tableaux conservés au Musée Joseph Denais.

    "Le Salon de la princesse Mathilde Bonaparte" représente le salon mondain tenu par la princesse Mathilde Bonaparte, nièce de Napoléon, et grande amoureuse des arts. Elle pratiquait la peinture, collectionnait les oeuvres d'art et tenait à Paris un salon mondain rassemblant de nombreux artistes majeurs du Second Empire (1852-1870) et de la IIIe République (1870-1940). Le peintre italien Giuseppe De Nittis, arrivé à Paris en 1867, a fréquenté ces salons mondains qui sont devenus l'un de ses sujets de peinture. Peu avant sa mort, en 1884, il réalise le pastel "Le Salon de la princesse Mathilde Bonaparte". Ce tableau est à plus d'un titre caractéristique de son travail par son sujet, la représentation de la vie mondaine, par sa recherche de l'atmosphère à travers les lumières et par sa technique du pastel dont il a été l'un des grands expérimentateurs.

    Une opération avec la participation du Département

    25 %

    de subvention du Département

    Le besoin de restaurer le tableau, le choix de la méthode, les échanges avec les restaurateurs ou le Ministère de la Culture, autant d'étapes préalables à la restauration réalisées avec les agents de la Conservation départementale du patrimoine dans le cadre de leur mission auprès des musées. La participation du Département à l'opération est également financière avec une subvention de 3 266 € qui représente 25% du montant total de la restauration.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information

    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr