Comment passer une écluse ?

Rivières |

Cet été, offrez-vous une pause fraîcheur en partant naviguer sur le Bassin de la Maine. En bateau de location ou sur votre propre embarcation, 115 km de rivières gérées par le Département s’offrent à vous ! Seuls obstacles, les écluses. On vous explique tout pour réussir à les passer sans encombre.

Photo : Philippe Noisette

Comment réussir son passage d’écluse ?

Sur la rivière, le niveau d’eau n’est pas le même en amont et en aval de l’écluse. Cette dernière joue le rôle d’ascenseur entre les deux, que le bateau souhaite descendre ou remonter la rivière. Sur les seize portes navigables que compte le Département, le personnel éclusier est là pour vous accompagner lors du passage. Il faut bien penser à lui signaler votre arrivée à l’écluse par un coup de corne de brume. À l’approche, ralentissez afin de bien vous positionner. L’éclusier actionne l’ouverture des vantelles (les vannes qui permettent de remplir ou vider le sas) et des portes qui laissent entrer et sortir les embarcations. Une fois dans le sas, il faut obligatoirement amarrer votre bateau, en laissant du mou, le temps de la manoeuvre.

Peut-on passer en l’absence de l’éclusier ?

Le personnel éclusier est présent huit heures par jour d’avril à octobre : de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 heures à 19 heures. La navigation est cependant autorisée de 9 heures à 20 heures ; il est alors possible de passer une écluse, à condition d’être aux moins deux équipiers à bord : l’un s’amarre au ponton et le second descend à quai. Les bateaux de location sont normalement tous équipés d’un « mode d’emploi ». Assurez-vous cependant d’avoir déjà réalisé la manœuvre une première fois avec un éclusier avant de la faire seul.

 

Notre conseil : vérifiez en ligne si votre éclusier est présent sur notre page dédiée.

 

 

Comment réussir son passage d’écluse ?

S’il veille à la sécurité de la navigation, le personnel éclusier est aussi disponible pour répondre à vos sollicitations : direction à emprunter, conseils de balades ou de restauration… « On joue parfois un peu le rôle d’office de tourisme », s’amuse Patricia Jarry, éclusière à Grez-Neuville. Les cyclotouristes peuvent également trouver des kits de réparation dans les maisons éclusières qui jalonnent la Vélo francette.

LE SAVIEZ-VOUS ? 16 écluses ponctuent le bassin de la Maine, composées des rivières de la Maine, la Vieille Maine, le Loir, la Sarthe, la Mayenne et l'Oudon.

Quelles consignes de prudence adopter lorsque l’on navigue ?

Essentiel pour naviguer sereinement, l’avis à la batellerie recense notamment les horaires des écluses, leur signalisation et les numéros utiles. « Quand le vent se lève et que les vagues commencent à se former, mieux vaut s’arrêter », ajoute Patricia Jarry. Autre conseil de l’éclusière : « Prendre son temps ! Si vous vous cognez tout doucement, ça fera des petits bobos. Si vous y allez plus fort, ça casse ! » Parole d’experte.

 

À CONSULTER : les conditions de navigation sur les rivières de l'Anjou.

Retour à la liste des actualités

RESTEZ INFORMÉS

Chaque mois, une sélection d'actualités et de bons plans. Inscrivez-vous à notre lettre d'information ! Consulter le dernier numéro.

Partager la page