Dans les coulisses de Terra Botanica

Végétal |

À quelques semaines de l’ouverture du parc du végétal, les équipes s’activent pour que tout soit parfait pour l’arrivée des visiteurs le 6 avril. Durant l’hiver, ils en ont aussi profité pour concocter de belles nouveautés !

À quelques semaines de l'ouverture, les jardiniers peaufinent la taille des végétaux. Photo : Philippe Noisette

Article publié dans Maine&Loire magazine de mars 2019

Dans la serre tropicale de Terra Botanica, Dominique Lamy, le responsable paysage, est perché à plus de huit mètres de haut. Il élague un ficus pour lui apporter de la lumière. « Nous devons canaliser la végétation et adapter la taille bien en amont de l’ouverture du parc pour que tout soit parfait lors de l’ouverture », explique-t-il. L’arrière-saison est une intense période l’entretien pour les équipes permanentes. « On mène un travail d’observation constant, on anticipe la réaction des plantes en fonction des effets désirés », poursuit Dominique Lamy, qui oeuvre même six mois à l’avance. Les bulbes de printemps (dahlias, tulipes, narcisses…) ont ainsi été plantés à l’automne dernier. Les plantes annuelles, qui sortiront de terre courant mai, sont déjà sous serre, chez les producteurs locaux partenaires. Dans celles de Terra Botanica, agrumes, bananiers, orchidées ou pélargoniums sont encore sous surveillance, à l’abri à 14°C, et seront sortis au dernier moment.



Cette année, le jardinier concentre son attention sur le réaménagement de la zone située entre le territoire des plantes carnivores et les rizières d’Orient. « On travaille ici la déambulation des visiteurs, qui emprunteront un nouvel espace très fleuri et coloré », dévoile-t-il. Chaque année, c’est en effet un nouveau parc qui se révèle au public. Après l’intégration de nouveaux fruitiers, le verger devrait ainsi être méconnaissable des habitués. Une nouvelle serre de jardin est en train d’être installée dans le potager, ainsi qu’un préau thématisé, baptisé « Les Terrasses de Méditerranée », qui permettra aux plus jeunes de pouvoir préparer leurs semis, d’apprendre à rempoter et associer les cultures ou à manier les outils d’autrefois ! 25 000 scolaires ont été accueillis en 2018 autour de 19 activités, accréditées par l’Éducation nationale et l’association Terre des Sciences. Une trentaine d’animateurs-jardiniers se forment, depuis février, au lycée du Fresne pour diffuser ces savoirs et, pourquoi pas, susciter des vocations.



Au cœur de la bambouseraie, deux agents finalisent l’aménagement du tracé du futur petit train du végétal. Une nouveauté 2019 qui permettra aux passagers de faire le tour du parc et de se déplacer plus facilement d’un espace à l’autre. Ils pourront même découvrir une zone jusqu’alors inaccessible des Basses vallées angevines, ainsi que la nouvelle plaine aux animaux, aménagée en partenariat avec la Chambre d’agriculture de Maine-et-Loire. Éric Bosero, le monsieur technique du parc, suit de près la mise en place du futur engin. Il a aussi profité de l’hiver pour vérifier les équipements, chercher des améliorations. L’occasion également d’installer de nouveaux outils, comme au pied du ballon, où les visiteurs pourront désormais voler, quel que soit le temps, grâce à une étonnante expérience de réalité augmentée.




Les printemps de Terra du 30 au 31 mars
Ouverture de la saison le 06 avril


Retour à la liste des actualités

RESTEZ INFORMÉS

Chaque mois, une sélection d'actualités et de bons plans. Inscrivez-vous à notre lettre d'information ! Consulter le dernier numéro.

Partager la page