Écourues : sur la Mayenne et l'Oudon, navigation coupée jusqu'au 19 novembre

Rivières |

Une période d'inspection et de réparation des ouvrages sur la Mayenne et l'Oudon se déroule du 17 septembre au 19 novembre. Pendant ces "écourues", la navigation sera impossible sur les rivières.

DR

Le Département est propriétaire et gestionnaire des voies d'eau. À ce titre, il est responsable de l’entretien et de la remise en état de ces rivières, mais aussi de ses rives et de ses ouvrages (ponts, barrages…).

Chaque année, il organise des "écourues". Ces opérations, qui se dérouleront cette année du 17 septembre au 19 novembre, soit lorsque le débit des cours d'eau est au plus bas, a pour objectif de baisser le niveau des rivières, afin de permettre aux agents d'exploitation du Département d'inspecter et réparer les différents ouvrages.

Le processus démarrera le 17 septembre. La Mayenne verra son niveau baisser, depuis l’écluse de Mayenne dans le département de la Mayenne jusqu’au barrage de Montreuil-Juigné. Les écourues de l’Oudon s’étendront du barrage du moulin-sous-la-Tour à Segré jusqu’à la confluence avec la Mayenne.

Il prendra fin le 19 novembre avec la fermeture des vannes, synonyme de remontée des eaux et de reprise des activités et usages (navigation, pêche, hydroélectricité…), tout en assurant la préservation et la valorisation du bon état écologique de nos rivières.

Parmi les opérations qui seront menées pendant cette période, on notera un spectaculaire chantier de changement de la porte amont de l’écluse de Montreuil-Juigné (120 000 euros pour redonner à l'écluse son étanchéité) ou encore l'expérimentation, dans le canal de Grez-Neuville d'une nouvelle technique de végétalisation pour limiter l'érosion des berges.

Pendant la durée des écourues, la navigation sera fermée au public. Les promeneurs et les riverains trouveront en revanche une occasion de venir observer ces paysages étonnants de rivières provisoirement asséchées et de travaux parfois spectaculaires mais alliant toujours respect de l'environnement et valorisation de notre patrimoine.

Retour à la liste des actualités

Partager la page