#Inforoutes49 🧐Le pont Pompidou sera examiné sous toutes ses coutures pendant deux jours, grâce à des nacelles.… https://t.co/2qyIdR96nd

Services départementaux : continuité d'activité et services fermés

© Bertrand Béchard
  • COVID-19

Le Département continue d'assurer la continuité du service public départemental, malgré la fermeture de certaines structures accueillant du public.

Temps de lecture :  min.

    À compter du 11 mai, de nouveaux protocoles et horaires d'accueil sont mises en place, pour une réouverture progressive des services au public. Consultez notre page pour connaître les dispositifs de déconfinement.

    Continuité du service public

    Dans la période de crise que connaît notre territoire, le Département a la responsabilité d'assurer la continuité du service public, tout en mettant en place les mesures visant à la protection du public et à la protection des personnels départementaux.
    Les élus et services départementaux suivent avec la plus grande attention l’ensemble des préconisations de l’Agence Régionale de Santé (ARS). La collectivité a très largement déployé un dispositif de télétravail auprès de son personnel, pour assurer la continuité des activités qui peuvent l'être.

    Versement des prestations

    Le Département a pris les mesures nécessaires pour assurer la continuité du versement des prestations sociales dont il a la responsabilité (RSA, APA, PCH, FSL).

    De la même façon, le soutien aux établissements et associations se poursuit.

    Accueils départementaux fermés au public

    Toutes les structures départementales sont fermées au public, mais continuent à fonctionner en service minimum. L’accueil téléphonique est maintenu, mais compte tenu d’une surcharge d’appels, les contacts mails sont à privilégier.

    Hôtel du Département

    L'accueil physique de l'hôtel du département est bien fermé depuis le mercredi 18 mars et jusqu'à nouvel ordre. L'accueil téléphonique reste cependant disponible : 02 41 81 49 49.

    Maisons départementales des solidarités

    Les accueils physiques des Maisons des Solidarités, sites principales, annexes et permanences sont  fermées à compter du 17 mars au matin.
    Toutefois, un accueil d’urgence est assuré. Vous pouvez joindre les permanences téléphoniques aux numéros ci-dessous qui évalueront l’urgence de votre situation et l'orientation possible.
    Saumur : 02 41 53 02 30
    Cholet : 02 41 46 20 00
    Angers centre : 02 41 31 31 10

    Maison départementale de l'autonomie (MDA)

    Mise à jour 06.04.2020
    La Maison départementale de l'autonomie est joignable par courriel, et au téléphone du lundi au vendredi de 8h45 à 12h et de 13h45 à 17h (y compris le jeudi, qui est habituellement fermé). L’accueil physique est toujours fermée tout au long du confinement. Les demandes peuvent être déposées à l'aide des formulaires habituels.

    Plus d'information

    Services centraux des solidarités (cité administrative)

    L’accueil physique de la direction générale adjointe développement social et solidarités), situé dans le bâtiment L de la cité administrative à Angers est fermé à compter du 17 mars au matin.

    Pôles santé

    Le centre de lutte antituberculeuse (CLAT) continue d’assurer ses missions de dépistage et de suivi médical au Pôle santé d’Angers (62 Boulevard Saint-Michel) le mardi et vendredi sur rendez-vous uniquement. Pour tout renseignement, contacter le 02 41 31 31 10

    Toutes les permanences de vaccination gratuite, enfants et adultes, sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.

    CPEF

     

    Mise à jour au 27.04.2020

    Les consultations sur place reprennent dans les Centres de planification et d'éducation familiale gérés par le Département.

    • CPEF de Saumur : le mercredi après midi
    • CPEF d’Angers : le jeudi matin et par la suite selon la demande et le besoin une autre demi journée sera proposée le lundi ou mardi
    • CPEF de Segré : mercredi après midi
    • CPEF de Cholet : mercredi après midi
    • CPEF de Baugé : lundi matin selon demande

    Contraception et IVG

    Malgré la période de pandémie du coronavirus et de confinement, l'accès à la pilule contraceptive, à la contraception d'urgence, et l'accompagnement pour les interruptions de grossesse continuent d'être assurés.

    Ces besoins peuvent être couverts par les professionnels des CPEF, mais aussi par les médecins de ville et les sages-femmes. Le ministère des Solidarités et de la santé a pris position sur ce sujet, pour que "même en période de pandémie et de confinement, les droits des femmes à disposer de leurs corps ne soient pas remis en cause".

    PMI : suivi de grossesse et de santé des nourrissons

    Mise à jour du 26.03.2020
    Dans ce contexte particulier, les équipes de protection maternelle infantile sont majoritairement centrées sur l'accompagnement des familles vulnérables et des situations urgentes, en priorisant le contact téléphonique.

    Les familles peuvent interpeller les professionnels de PMI pour toutes les questions autour de l’alimentation, le sommeil, les vaccins et bien sûr le coronavirus. La bonne prise de poids du nourrisson et le suivi attentif du calendrier vaccinal figurent parmi les points de vigilance prioritaire.

    Des consultations dans les locaux de PMI, dans les Maisons départementales de Solidarités, sont ré-organisées pour les situations prioritaires (urgence medico-psycho-sociale, primo-vaccination de la 1ere année de vie...). Ces consultations permettent de limiter l'affluence chez les médecins de ville, et de s'assurer que les enfants aient une bonne couverture vaccinale dans la mesure où cela fait partie des recommandations des infectiologues.

    Pour limiter la propagation du virus, ces consultations sont organisées de sorte que les familles ne se croisent pas, avec un écart systématique de 15 min entre chaque rendez-vous. Un protocole d’hygiène adapté à la crise sanitaire actuelle est  mis en place (port de masque, SHA, aération et désinfection des locaux entre chaque consultation...)

    Lieux de culture/patrimoine

    • La collégiale Saint-Martin à Angers (23 rue Saint-Martin à Angers) : fermée au public. Toute la programmation culturelle est suspendue jusqu'au 15 avril. Une procédure de remboursement est en place pour les personnes ayant déjà réservé des spectacles sur cette période.
    • Les archives départementales de Maine-et-Loire (106 rue de Frémur à Angers) : fermeture de la salle de lecture, de l'exposition Cartes d'Anjou. Toutes les activités organisées sur le site des archives, par les équipes des archives ou les associations partenaires, sont également suspendues.
    • Le château du Plessis-Macé : le château est fermé au public et toutes les programmations culturelles suspendues.
    • Bibliopôle : le BiblioPôle est fermé au public mais maintient son standard téléphonique (02-41-33-03-20).

    Protection de l'enfance

    Les missions de protection de l'enfance exercées par le Département se poursuivent. La démarche de signalement d'un enfant en danger reste inchangée.
    Les équipes continuent de se mobiliser pour assurer aux enfants la sécurité dont ils ont besoin. Plusieurs professionnels de terrain témoignent de ce quotidien inédit pour eux comme pour les enfants.

    Services d'aide à domicile

    Le Département de Maine-et-Loire communique en temps réel avec les services d'aide à domicile du département. Il a ainsi demandé à chacun de prioriser dans cette période épidémique les interventions prioritaires liées à l’aide humaine et notamment :

    • les levers et couchers,
    • les toilettes intimes notamment en cas d’incontinence,
    • les repas (stimulation, préparation…).

    Les besoins des territoires sont recueillis et gérés au jour le jour. Les services à domicile interviennent en première ligne et poursuivent leurs interventions à domicile dans le respect des gestes barrière.

    La gestion nationale des masques priorise les zones où le virus circule activement. A ce jour, la région Pays de la Loire ne compte pas parmi ces zones. L’usage des masques est donc pour l'instant réservé aux seuls contacts avec des personnes dont les symptômes sont avérés.

    Sécurisation du réseau routier

    Des astreintes de personnel départemental sont effectuées, pour permettre la sécurisation du réseau routier.

    Autres articles de notre dossier COVID-19

    Plan anti-crise

    Toutes les mesures prises par le Département

    Déconfinement

    55 jours de confinement, 55 jours d'action

    #jeveuxaider :

    Modes de garde :

    Prévenir les violences intrafamiliales :

    #jerestechezmoi :

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'information