Trotteur et youpala : pourquoi c'est un danger

  • Enfance

Parce qu'il retarde l'acquisition de l'équilibre et de la marche et qu'il entraîne des risques de chutes et de traumatismes, les professionnels de la santé de l'enfant au Département de Maine-et-Loire vous déconseillent l'utilisation du trotteur ou youpala.

Publié le mardi 10 octobre 2017

Temps de lecture :  min.

    Dans le cadre de ses actions de conseil en faveur de la santé de la mère et de l'enfant, le Département de Maine-et-Loire attire votre attention sur les risques potentiels du youpala.

    Le trotteur ou youpala : c'est quoi ?

    Le trotteur ou le youpala est un objet plébiscité par de nombreux parents, qui y voient un moyen pour leur petit d'effectuer ses premiers pas. Doté de quatre roues, il permet à bébé de se redresser, de s'accrocher et de déambuler... des premiers pas de liberté pour les petits, et un dos soulagé pour les parents qui n'ont ainsi plus besoin de se plier pour aider bébé à s'entraîner à la marche.
    Pourtant si la promesse est belle sur le papier, l'objet est de plus en plus décrié par les professionnels et les médecins. On vous explique pourquoi.

    Quels sont les risques ?

    Loin des apparences, le youpala est source de nombreux risques :

    • il retarde l'acquisition de l'équilibre et de la marche
    • il entraîne des risques de chutes et de traumatismes
    • il facilite l'accès des enfants à des lieux dangereux : cuisine, escaliers...

    Le youpala est responsable de retard d’acquisitions psychomotrices et de traumatismes graves chez l’enfant, c’est pourquoi il est aujourd'hui vivement déconseillé au domicile, dans les crèches comme chez les assistantes maternelles. Éviter son utilisation, c'est permettre à l'enfant de progresser à son rythme, d’expérimenter librement et de façon harmonieuse son environnement en toute confiance.

    Dr Laurence CaloyanniChef du service PMI au Département de Maine-et-Loire

    Une plaquette pour mieux s'informer

    Pour mieux informer l'ensemble des parents, le Département a conçu une plaquette d'information, disponible dans les Maisons départementales des solidarités. Vous pouvez également la consulter ci-dessous.

    Quelles sont les étapes du redressement de l'enfant ?

    </div> <h2>

    En PMI : conseils gratuits et suivi de la santé de votre enfant Le saviez-vous ?

    En Maine-et-Loire, vous disposez d'un réseau de 11 centres de Protection maternelle et infantile. Localisées dans les Maisons départementales des solidarités, les équipes vous reçoivent gratuitement lors de permanences ou de consultations, pour vous donner des conseils pour la santé et le bien être de votre enfant.

    Retour à la liste des actualités