Grippe, hépatite... la #vaccination est le meilleur moyen de protéger les autres, tout en étant en bonne santé. Le… https://t.co/YIQ8nDG2Dr

Un suivi santé renforcé pour les enfants en danger

© Bertrand Béchard
  • Solidarités

Le Département de Maine-et-Loire s’associe à 14 autre conseils départementaux pour mener le projet Pégase. Objectif : mieux soigner les enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance.

Temps de lecture :  min.

    118M€ C’est le budget qu’a consacré en 2019 le Département à la Protection de l’enfance

    Le Maine-et-Loire fait partie des 15 départements français à se lancer dans le dispositif Pégase, une expérimentation de suivi de santé renforcé pour les enfants confiés avant leurs cinq ans à l’aide sociale à l’enfance.
    Ce programme se concrétise par un suivi complet (santé, développement, soins psychiques) et des bilans réguliers, dont l’objectif est de compenser les conséquences des maltraitances ou négligences sur l’évolution du très jeune enfant. En Maine-et-Loire, tout enfant de moins de cinq ans bénéficiant d’une mesure de protection contractuelle ou judiciaire pourra en bénéficier.

    Maltraitance infantile : des effets sur la santé à long terme

    À l’origine du projet Pégase, il y a une étude menée en Maine-et-Loire par le Dr Daniel Rousseau au Foyer de l’enfance Village Saint-Exupéry. Cette enquête a mis en évidence les effets à long terme de la maltraitance infantile. Menée entre 2011 et 2019 sur 129 enfants admis à l’aide sociale à l’enfance, elle a démontré que 107 d’entre eux présentaient des signes de souffrance psychique et la moitié un développement anormal de leur courbe de poids. Au fil des années, l’étude a également témoigné que les enfants pris en charge plus tôt se remettaient mieux de leurs séquelles. Une partie des enfants présentaient toujours, quelques années plus tard, des problématiques de santé importantes, avec des besoins de prise en charge nettement supérieurs à la moyenne.

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'informations