Répondre à@justice_gouv
RT @justice_gouv: L’éviction du conjoint violent est une priorité. Près de 1 000 Téléphones grave danger (TGD) sont attribués aujourd’hui…

Une formation pour rebondir vers l'emploi

© Philippe Noisette

Prépa-rebond est une formation qui permet aux bénéficiaires du RSA d'apprendre le métier d'agent de bio-nettoyage. Nous avons rencontré Moinou Anli, l'une des membres de la "promo 2019".

Temps de lecture :  min.

    Reportage publié dans le magazine Anjou & Vous n°2 de novembre-décembre 2019

    Chef de file de l'action sociale, le Département de Maine-et-Loire a fait de l'insertion par l'emploi l'une des priorités de son action. Pour aider le plus grand nombre d'allocataires du revenu de solidarité active (RSA) à retourner durablement dans l'emploi, le Département multiplie les approches, les dispositifs et les actions. La Prépa-rebond est l'une des innovations mobilisées.

    Portée par le Département et cofinancée par l’État et la Région, Prépa-rebond est une formation de quatre mois organisée par l’assocation Tremplin travail, en partenariat avec le Centre de formation des professionnels de santé du CHU d’Angers. Elle permet à des bénéficiaires du RSA d’apprendre le métier spécifique d’agent de bio-nettoyage. « Pour moi, ils font partie intégrante de l’équipe, au même titre que les infirmiers ou les aides-soignants », insiste Nelly Bolteau, cadre de santé au service de soins de suite (SSR).

    20 000€ attribués par le Département pour cette formation

    Moinou Anli, 37 ans, travaille au SSR de St-Barthélemy-d’Anjou depuis juillet. « Je ne m’imaginais pas un jour évoluer dans le milieu hospitalier », avoue-t-elle dans un sourire. Il y a un an encore, elle était à la recherche d’un emploi, sans formation. Elle est aujourd’hui agent de bio-nettoyage, chargée de la propreté et de l’hygiène dans l’établissement. Préparation du chariot, dosage des produits, nettoyage méthodique… Moinou Anli a appris les gestes techniques du métier d’agent de bio-nettoyage en quatre mois de formation. « J’adore mon travail, le contact avec les patients et l’ambiance avec mes collègues », confie Moinou Anli.

    Aujourdh'ui, dix des douze membres de la « promo 2019 » sont actuellement en emploi, et un est en contrat d’apprentissage.

    Pour aller plus loin

    Découvrir tous les dispositifs d'aide à l'insertion du Département

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'informations