Vaccination : ce qui a changé au 1er juin

  • Santé

Depuis le 1er juin 2018, la vaccination conditionne pour votre enfant l'admission en structure collective : crèche, école, centre de loisirs et même assistants maternels. Faites le point sur ces changements pour éviter les mauvaises surprises.

Publié le mardi 29 mai 2018

Temps de lecture :  min.

    Depuis le 1er janvier, 11 vaccins souvent pratiqués de longue date sont désormais obligatoires. Au 1er juin 2018, cette obligation va même devenir une condition nécessaire pour l'admission des enfants en structure collective. En d'autres termes, si vous souhaitez inscrire votre enfant né après le 1er janvier 2018 en crèche ou même chez une assistante maternelle, il faut désormais présenter un justificatif de vaccination à jour (la page "vaccination" du carnet de santé, ou à défaut une attestation réalisée par un professionnel de santé).

    Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018, il suffit, comme jusqu'à présent, d'être à jour des trois vaccins auparavant obligatoires (diphtérie, tétanos et polio) pour pouvoir entrer en structure collective (école, centre de loisirs, crèche, assistante maternelle, etc.).

    En Maine-et-Loire, avant même l'entrée en vigueur de la nouvelle loi, 70% des enfants étaient vaccinés contre les 11 maladies. Pensez donc à jeter un œil sur le carnet de santé de votre enfant et à le faire vacciner pour éviter les mauvaises surprises !

    Retrouvez toutes les infos dans notre rubrique "vaccination", et notamment le calendrier des vaccinations obligatoires, les permanences de vaccination gratuites, ainsi qu'un modèle de justificatif à proposer aux professionnels de santé.

    Retour à la liste des actualités