Violences conjugales et confinement : mobilisons-nous !

  • COVID-19

Le contexte actuel de confinement peut favoriser, voire accentuer les tensions intrafamiliales notamment les violences conjugales. Des signalements de terrain ont déjà malheureusement confirmé ce risque. Face à cette urgence, le Département de Maine-et-Loire souhaite sensibiliser un maximum de personnes à ces situations dramatiques, et centraliser les informations utiles. Car chacun a un rôle à jouer face aux maltraitances.

Temps de lecture :  min.

    La crainte d'une augmentation des violences

    Durant cette période de confinement, le Département est particulièrement attentif à la sécurité et aux droits des publics les plus fragiles. Alors que les possibilités de mouvement sont restreintes, la collectivité, ses professionnels et ses partenaires de terrain souhaitent attirer l’attention et se mobiliser autour du risque, déjà visible (lire plus bas), d’une accentuation des tensions intrafamiliales notamment les violences conjugales, et maltraitances infantiles.  

    Si vous êtes victimes de violences, si vous connaissez une parente, une amie, une personne concernée, si vous vous questionnez sur comment l’aider, le Conseil départemental du Maine-et-Loire met à votre attention des informations, numéros de téléphone et sites internet qui vous seront utiles pour signaler ou fuir ces situations de danger potentiel.

    Le témoignage de Sarah Desnaud, agent départementale missionnée auprès de la police

    Numéros et plate-formes d’urgences nationaux

    Les outils cités ici sont tous anonymes et gratuits.
    Les sites disposent tous d’un bouton permettant de quitter rapidement le site et d’effacer son passage dans l’historique.

    3919 Anonyme et gratuit, c'est le numéro d'écoute et d’orientation de référence

    Le 3919

    Du lundi au samedi de 9 à 19h
    Ce numéro d’écoute et d’orientation de référence s’adresse aux femmes victimes de toutes formes de violences (violences conjugales, viol, agression sexuelle, harcèlement, violence psychologique, mariage forcé, excision, etc.). Des professionnels formés écoutent et orientent les femmes vers un accompagnement spécialisé.
    Appeler le 3919

    Signaler une violence en ligne  

    24h/24, 7j/7
    Une plateforme nationale vous permet d’échanger en direct avec un policier ou un gendarme spécifiquement formé à la prise en charge des victimes de violences sexuelles et sexistes.
    Signaler une violence en ligne

    Sos Viols Femmes Informations

    du lundi au vendredi de 10h à 19h
    Ce numéro est destiné aux femmes victimes de viols ou d'agressions sexuelles, à leur entourage et aux professionnels concernés.
    Appeler le 0 800 05 95 95

    114

    24h/24, 7j/7
    Si le contexte du foyer rend difficile l'appel téléphonique, les victimes peuvent envoyer un texto au 114 pour signaler leur situation. Ce numéro, développé pour les personnes sourdes et malentendantes souhaitant signaler une urgence, est étendu aux victimes de violences conjugales dans le contexte du confinement. Le 114 peut aussi ouvrir un Tchat ou un appel visio.
    114 mode d'emploi.

    En cas d’urgence, contactez le 17 

    Les acteurs de terrain en Maine-et-Loire

    Voici un recensement des organismes, associations, et collectifs engagés sur notre territoire. Certains d’entre eux, financés par la collectivité en temps normal, sont des partenaires de longue date. Mais nous faisons ici le choix de recenser un maximum d’acteurs de terrain mobilisés en cette période difficile. Ces contacts ont été vérifiés et continuent leurs missions selon les modalités décrites ci-dessous.

    Centre d’information sur les droits des femmes et des familles

    Le CIDFF49 dispose d’une équipe de juristes. L’équipe informe les victimes sur leur droit et offre un accompagnement global pour les démarches policières, judiciaires, médicales, sociales et professionnelles.
    Tel. 02 41 86 18 04
    Mail :cidff49@orange.fr 

    Les Roses de l'espoir

    Cette association de bénévoles assure une écoute lors de ses permanences téléphoniques et une mission de soutien aux victimes. L’association dispose actuellement de 50 places en hébergement d’urgence pour les femmes subissant des violences conjugales.
    Tel.06 99 07 60 13

    SOS Femmes 49

    SOS femmes 49 vous écoute et propose de trouver un hébergement. L’équipe de professionnelles renforce son écoute téléphonique durant la période de confinement. Elle ouvre une ligne téléphonique de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h.

    Tel.06 71 70 95 68
    Mail :urgence.covid19@sosfemmes49.fr

    France Victimes 49

    L’association reste mobilisée pour accompagner toute victime d’une infraction pénale (situation urgente ou non). Elle propose une information juridique gratuite à toutes les victimes d'infractions pénales ayant ou non déposées une plainte et un soutien psychologique gratuit et un accompagnement tout au long de la procédure pénale.
    Mail :contact@france-victimes49.com
    Tel. 02 41 20 51 26

    Association d‘Aide aux Victimes d’Abus Sexuels

    Écoute, orientation et accompagnement psychologique sont assurés par les professionnels et les bénévoles de cette association, présente à Angers et Cholet. Pour toutes les personnes victimes de violences ou harcèlement sexuels, leurs proches ou les professionnels en contact avec une victime.
    Tél. lundis et mardis, permanence appel ou sms au 07 67 19 01 85. En dehors : laisser un message au 02 41 36 02 07. La ligne est relevée chaque jour et les personnes rappelées.
    Mail :aavas.asso@gmail.com 

    Le Département reste mobilisé

    Pour une prise en charge médicale ou des conseils concernant votre santé, votre couple ou des violences sexuelles subies  

    • Les Centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) du département maintiennent un accueil téléphonique. Ils peuvent vous orienter en cas de besoin vers les CPEF rattachés aux hôpitaux d’Angers, Cholet et Saumur qui maintiennent un accueil physique. Des médecins, infirmières ou conseillères vous y attendent.  
    • Deux assistantes sociales spécialisées sont missionnées par le département et sont à votre écoute pour faire le point et vous orienter vers les services et les aides appropriés (logement, alimentation, travail, budget, gestion familiale…)
      • Madame Le Derff (06 14 05 09 01), assistante sociale mise à disposition auprès de la gendarmerie.
      • Madame Desnaud (06 89 83 56 66), assistante sociale mise à disposition auprès de la police. Ecoutez son témoignage en début de page.
    • Les Maisons départementales des Solidarités (MDS) maintiennent des permanences téléphoniques.

    Reportage

    Découvrez le témoignage d'Estelle Moinard, du CIDFF, diffusé sur France 3 Pays de la Loire le jeudi 26 mars.

    Citoyen à l’écoute, restons confinés mais attentifs aux femmes en danger. Restons en alerte face à la maltraitance.

    Voisins, proches : vous aussi, vous avez un rôle à jouer !

    Voisins, en cette période de confinement, soyez attentifs à ce qui peut se passer dans la maison, l'appartement, la pièce d'à côté. Et soyez solidaires. En cas de pleurs, de cris ou de bruits suspects : alertez en appelant le 17.

    Amis ou famille, contactez régulièrement vos proches afin de s’assurer que tout se passe bien. Soyez vigilants aux mots ou aux silences qui pourraient laisser à penser que votre proche ou votre amie est en danger !

    Retour à la liste des actualités

    Abonnez-vous à la lettre d'informations