Sauvons le patrimoine de l’Anjou !

    L’Anjou dispose d’un patrimoine architectural précieux. Conscient de la nécessité d’en prendre soin, le Département renforce sa politique en matière de conservation du patrimoine monumental le plus menacé et lance une aide exceptionnelle. Les citoyens peuvent également participer à leur niveau, grâce aux appels à dons lancés par la Fondation du patrimoine.

    Vérifié le vendredi 21 février 2020

    Temps de lecture :  min.

      Sauvegarde du patrimoine : le Département se mobilise

      Le Département de Maine-et-Loire s’investit pour la sauvegarde du patrimoine de l’Anjou avec la création d’un fonds d’aide exceptionnel d’un montant d’un million d’euros. Il vise à accompagner financièrement, durant trois ans, les opérations de restauration des Monuments historiques publics, inscrits et classés, dont l’état sanitaire nécessite une intervention prioritaire selon une liste établie par les services de l’État.

      D’ici trois ans, une quarantaine de monuments aura bénéficié de cette aide exceptionnelle à l’échelle du territoire départemental.

      Consulter les conditions de l'aide aux monuments historiques

      1M€ consacrés à la sauvegarde
      3 ans c'est la durée du programme
      49 monuments peuvent bénéficier du dispositif
      40% des monuments classés des Pays de la Loire sont en Anjou

      Participez à la sauvegarde du patrimoine

      Découvrez les opérations en cours ou à venir sur la sauvegarde du patrimoine. Grâce au partenariat du Département avec la Fondation du patrimoine, chaque citoyen peut également contribuer.

      Le temple de Saumur

      Témoin de l'importance de la pensée protestante à Saumur, l’édifice est inscrit au titre des Monuments historiques depuis 1991. Il est depuis plusieurs années dans un état sanitaire préoccupant.

      L’église de Cizay-la-Madeleine

      Datant de l’époque médiévale, l'église Saint-Denis a été rebâtie au XIXe siècle. Des travaux d'urgence sont cependant nécessaires aujourd'hui sur les parties hautes : charpente, couverture et arases du côté chapelle Nord.

      Le tribunal de Baugé

      Construit à partir de 1862 sur les plans de l'architecte Léon Rohard, le tribunal de style néoclassique est remarquable notamment pour son programme sculpté et l'ensemble des décors intérieurs de la salle d'audience. Suite à sa réhabilitation, ce bâtiment accueillera les assemblées de la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou.