Très Haut Débit (THD) : demain, tous connectés à la fibre

D’ici à 2022, l’ensemble des habitants du Maine-et-Loire aura un accès à Internet en très haut
débit, grâce au déploiement d’un réseau de 13 000 km de fibre optique. Ce projet d’aménagement
hors normes, confié par le SMO Anjou numérique à la société TDF pour un montant de 324 M€,
marquera le plus grand chantier d’infrastructures depuis des décennies dans le département.

L’accès au Très Haut Débit (THD) est un enjeu crucial pour les habitants et les entreprises du territoire. Stockage et envoi de fichiers en ligne, objets connectés, visio-conférence, télétravail, e-learning, télémédecine…, ces nouveaux services et usages numériques nécessitent des besoins élevés en débit que l’ADSL (technologie par le réseau téléphonique en cuivre) ne peut pas fournir. Le Département a donc fait le choix de la fibre optique généralisée sur tout le territoire, une solution performante et de long terme.

Objectif : le très haut débit pour tous

Équiper 100% des foyers

Partant du constat de la carence des opérateurs privés en milieu rural, et face aux enjeux que représente le développement du très haut débit pour les habitants et les entreprises, le Département a souhaité permettre à 100% des foyers d'être raccordés au très haut débit et notamment les zones rurales. Pour ce faire, le Département a pris l'initiative de créer Anjou numérique. D'ici 2022, 13 000km de réseaux vont être déployés et 220 000 prises installées. L'ensemble des habitants, collectivités et entreprises aura ainsi accès à la fibre optique. À terme, une même qualité de connexion sera assurée pour chaque habitant (de 100 Mb/s à Gb/s selon l'abonnement souscrit).
Le déploiement de la fibre optique dans les agglomérations d'Angers, Cholet et Saumur est réalisé, quant à lui, par des opérateurs privés.

Une politique volontariste menée par le Département

Grâce à son plan ambitieux, Anjou Numérique positionne le Maine-et-Loire en Département leader dans le déploiement du numérique : les plans déposés par les autres Départements de la région, à l’exception de la Mayenne, ne prévoient pas de déploiement à 100 %. Une couverture totale qui contribuera à lutter contre la fracture numérique entre les territoires urbains et ruraux dans les cinq ans à venir.

Très haut débit en Maine-et-Loire : pour quand ?

L'objectif du Département est de déployer le Très Haut Débit pour tous dans les 4 ans à venir.

Les étapes

  • Juillet 2015 : création du Syndicat Anjou Numérique
  • Décembre 2016 : actualisation du Schéma directeur territorial d’aménagement numérique
  • Mars 2017 : lancement de la consultation de délégation de service public
  • 22 janvier 2018 : attribution de la Délégation de service public (remportée par TDF)
  • 16 mars 2018 : signature du contrat de la Délégation de service public
  • Dernier trimestre 2018 : démarrage des travaux
  • Début 2019 : commercialisation des premières prises

Carte du déploiement de la fibre optique en Maine-et-Loire

Le déploiement de la fibre optique est réalisé par les opérateurs privés en milieu urbain (Angers, Cholet et Saumur). Celui-ci est réalisé par l'entreprise Orange (zones hachurées dans la carte ci-dessus).
L'aménagement en très haut débit des zones rurales a été confié au groupe TDF par le SMO Anjou Numérique (zones en vert, jaune et orange).

Saisissez votre adresse dans la barre de recherche de la carte ci-dessous, ou zoomez sur votre commune, pour connaître la date précise du déploiement du Très haut débit chez vous.

Voir en plein écran

Une aide en attendant la fibre

En attendant le déploiement de la fibre optique par Anjou Numérique, le Syndicat aide à l’équipement pour les connexions par voie hertzienne (Wimax, 4G fixe, satellite…). Il s’engage à la hauteur de 80 % de remboursement des frais d’installation, soit jusqu’à 400 €.

Les missions du Syndicat Anjou Numérique

Volontariste en matière de très haut débit, le Département a souhaité associer les Communautés de communes et d’agglomérations et à la Région aux choix d’investissements et de construction de ces infrastructures à travers la création d'un syndicat mixte ouvert "Anjou numérique".
Ce Syndicat a pour objectif d'orchestrer l’aménagement numérique du territoire (rédaction du schéma directeur territorial d'aménagement numérique, substitution aux carences du secteur privé...), de construire et exploiter les réseaux qui permettront demain aux habitants, entreprises, collectivités, de souscrire aux services d’accès à Internet nécessaires à leurs activités, de conseiller et accompagner les collectivités adhérentes, mais aussi de développer l'emploi et la formation. En effet, l'arrivée du Très haut débit aura un impact sur la quantité d’emplois disponibles dans l’économie. Un enjeu fort pour tout le Maine-et-Loire.

Melis@

Depuis 2002, le Département agit en faveur de l'accès à  Internet haut débit. Il avait alors confié l'aménagement numérique à un délégataire, Melis@. Depuis, 65 millions d'euros ont été investis pour former un maillage composé de 900 km de fibre, une centaine de centraux téléphoniques dégroupés et une quarantaine de station Wimax et Wifi. Plus de 700 sites publics et privés et de nombreux particuliers ont ainsi déjà pu bénéficier de solutions d'accès privilégiées à internet. L'entité restera l’intermédiaire entre les acteurs économiques du territoire et l’écosystème d’opérateurs locaux sur les dix prochaines années.

Partager la page