Patrimoine bâti et mobilier

Riche en édifices protégés au titre des monuments historiques, le département de Maine-et-Loire ne l’est pas moins en objets d’art classés ou inscrits (5 440 en 2010). Ce patrimoine est fragile, menacé par l’homme et le temps. C’est pourquoi, le Département en assure aux côtés de l’État, la préservation, la restauration et la mise en valeur.

Au presbytère de Savennières, des tissus peints de la fin du XVIIIe siècle. Les huit panneaux protégés par les Monuments historiques servent de décor intérieur au salon.

Les missions exercées par le Département

  • Répertorier les objets présentant un intérêt national ou local pour l’histoire, l’art, la science ou la technique, qu’ils soient publics ou privés.
  • Étudier les objets d’art sous tous leurs aspects, les documenter, et porter un regard attentif sur les églises et sur l'ensemble du patrimoine architectural du département.
  • Faire procéder à une protection au titre des monuments historiques : établir les dossiers en vue d’une inscription des biens par arrêté préfectoral (présentation devant la commission des objets mobiliers sous la présidence du Préfet du département) ou d’un classement par arrêté ministériel (après passage en commission nationale au Ministère de la culture).
  • Récolement quinquennal : obligation de contrôler la présence et l’état sanitaire des objets protégés au moins une fois tous les cinq ans.
  • Sensibiliser les élus, les propriétaires et les affectataires de l’intérêt de ces objets et les informer des modalités concernant leur conservation.
  • Conseiller pour tout ce qui a trait à la protection, la conservation, la présentation et la mise en valeur de ces objets et du patrimoine en général.
  • Restaurer, choisir les restaurateurs et le type de restauration, et suivre l’évolution du chantier. Informer sur les demandes de subvention et établir les dossiers pour le Département.
  • Protéger et mettre en valeur : prendre les mesures pour assurer la meilleure conservation possible, aider à l’organisation et à la mise en valeur de sites, réaliser, des expositions, des publications et des conférences.
  • Faire partager le résultat des recherches, par le biais d’activités pédagogiques (présentations d’objets, réalisation d'expositions) et de publications (articles, livres).
Réinstallation dans l’église de la Plaine d’un tableau monumental qui domine l’autel illustrant un miracle des saints Gervais et Protais dont les couleurs et les contrastes avaient passé au fil des temps.

Restauration d'une œuvre : mode d'emploi

La Conservation départementale du patrimoine contrôle les restaurations : elle surveille la qualité des opérations et leur bon déroulement. Avec l’aide du Conservateur des monuments historiques et en relation étroite avec les propriétaires, les architectes et les restaurateurs, elle coordonne à l’échelle départementale les programmes de conservation des œuvres, ayant pour but de prolonger la vie matérielle de l’objet, par des traitements de consolidation, de désinfection et de nettoyage. Pour les objets classés, elle assiste la Conservation régionale des monuments historique dans ses opérations.

Chaque restauration est particulière et respecte la spécificité de l’œuvre. Confiée à des spécialistes choisis par la Conservation départementale du patrimoine, elle doit répondre à quelques exigences fondamentales, conformes aux règles déontologiques internationales :

  • > Les matériaux utilisés par les restaurateurs ne doivent pas s’altérer.
  • > Les matériaux utilisés par le restaurateur doivent pouvoir être supprimés, dans le futur, sans L’intervention doit rendre à l’œuvre une cohérence. Mais elle doit pouvoir se différencier de la matière originale.
  • > Toute intervention doit être documentée (photographies et descriptions des principales étapes de la restauration et matériaux employés), à destination de ceux qui assureront dans le futur la conservation des œuvres.

Partager la page