166 000 vues cumulées pour la campagne de promotion des CPEF

DR
DR
  • Santé - Communication

Temps de lecture :  min.

    Sur les 4 dernières années, les IST ont été multipliées par trois en France. Ce sujet brûlant, défini comme prioritaire par le Ministère des Solidarités et de la Santé, peine malgré tout à exister sur la scène publique tant il reste tabou. Pour preuve, le Département de Maine-et-Loire est la seule collectivité, avec le Département du Nord, à avoir communiqué sur les questions de sexualité chez les jeunes – premiers concernés puisque 40% des IST détectées en 2018 impliquaient un 15-24 ans.

    En France, 40 % des IST concernent les 15-25 ans : il fallait agir !

    Responsable de neuf Centres de planification et d’éducation familiale (CPEF), des lieux gratuits, anonymes et confidentiels dans lesquels des médecins, des infirmières et des conseillères conjugales interviennent quotidiennement sur son territoire, le Département de Maine-et-Loire a répondu à l’appel des professionnels, préoccupés par cette situation. Leur objectif était de toucher ces jeunes de 15 à 24 ans via leurs canaux de communication privilégiés : les réseaux sociaux (Snapchat, Instagram et Facebook).

    Pour capter ce public volatile et zappeur, deux vidéos ont été tournées par le service communication de la collectivité. La première rassemblait six statistiques sur un panneau XXL, pour laisser les jeunes s’exprimer librement sur les questions de consentement, de dépistage, de contraception ou d’influence de la pornographie dans la vie affective. La seconde vidéo proposait un décryptage de ce contenu par un médecin et une conseillère conjugale.

    Sur Youtube, 30 % des visionnages vont au-delà de la 6ème minute

    Après plusieurs semaines de vie, les vidéos affichent des résultats supérieurs aux objectifs initiaux avec 166 000 vues (consultations de + de 10 secondes) tous réseaux sociaux confondus. Face à une cible compliquée à capter, les données les plus encourageantes sont incontestablement celles liées aux durées de visionnages :

    • Sur Youtube, 37 000 vues pour la vidéo principale dont 20 % sont allés au-delà des 6 minutes ! Pour la vidéo rebond, 32 % des visionnages, sur un total de 6000 lectures, sont allés au-delà des 6 minutes.
    • Sur Snapchat 26 000 vues de plus de 15 secondes et 13 000 swipes vers la page dédiée aux Cpef, rebaptisée Info-Sexualité, sur le site du Département.
    • Sur Facebook et Instagram 92 000 vues de plus de 10 secondes et 17 000 vues de plus d’une minute.
    • En tout, plus de 10 000 jeunes (1 visite = plus de 5 secondes) sont allés sur la page Info-Sexualité : https://www.maine-et-loire.fr/info-sexualite.
    Retour à la liste des actualités