Christian Gillet : « Il faut arrêter de jouer au mécano institutionnel »

  • Territoires

Deux articles parus jeudi 31 mai dans les colonnes du Courrier de l’Ouest et de Presse Océan relataient le souhait du député nantais François de Rugy et du sénateur Ronan Dantec de couper en deux la région des Pays de la Loire, afin de rattacher la Loire-Atlantique à la Bretagne.

Publié le jeudi 31 mai 2018

Temps de lecture :  min.

    « Il faut arrêter de jouer au mécano institutionnel, oppose Christian Gillet, président du Département de Maine-et-Loire. Cette hypothèse aurait pour conséquence de donner naissance à deux régions, Bretagne et Centre, de taille XXL, au détriment de la proximité et de l’efficience que nous défendons. La réforme territoriale de 2014, qui a épargné la Région des Pays de la Loire, montre aujourd’hui toutes ses limites, se traduisant par un éloignement des centres de décision qui va à l’encontre des intérêts des habitants. Nous devons au contraire en tirer les leçons ».

    « Si nos Départements ont, depuis plusieurs années, engagé des mutualisations de certains services afin de réaliser des économies d’échelle ou porté en commun des projets innovants, il n’en demeure pas moins que la Région des Pays de la Loire, dans ses contours actuels, est un maillon essentiel de nos politiques locales, souligne Christian Gillet. À l’avenir, nous poursuivrons ces initiatives, mais aucun projet de fusion n’est à l’ordre du jour entre les Départements ».

    « Au-delà d’un attachement très fort à notre identité ligérienne, il faut souligner le travail mené par l’actuelle Région sous l’égide de sa présidente Christelle Morançais, afin de faire bénéficier équitablement des politiques régionales les cinq départements qui la composent, se félicite Christian Gillet. Cette démarche se poursuivra d’ailleurs au travers du contrat d’avenir, en cours d’élaboration entre l’Etat et la Région et auquel nous sommes étroitement associés ».

    Retour à la liste des actualités