Christian Gillet : « Le budget de l’aide à l’enfance a progressé de 18 M€ en cinq ans »

  • Réaction

Dans sa chronique du mercredi 20 novembre 2019 sur France Inter, l’humoriste Nicole Ferroni laisse entendre que le Département de Maine-et-Loire a réalisé des économies sur l’aide sociale à l’enfance.

Publié le jeudi 21 novembre 2019

Temps de lecture :  min.

    « Cette analyse n’est autre qu’un raccourci un peu simpliste, s’indigne le président du Département, Christian Gillet. Le prix de journée moyen par enfant est actuellement de 177 € et peut atteindre 247 € dans les pouponnières. Le budget départemental annuel alloué à l’enfance est passé de 100 M€ en 2014 à plus de 118 M€ en 2019, soit une progression de 18 % en cinq ans. Il s’agit de la plus forte hausse des dépenses du Département, ce qui montre bien notre volonté d’accompagner l’évolution de la demande, pourtant dans un contexte de baisse des dotations de l’Etat ».

    « Si la Chambre régionale des comptes a enjoint le Département à mettre ses prix de journée en conformité avec la moyenne des autres Départements, l’appel à projet lancé en 2017 n’avait pas pour unique et principal objectif de réduire les coûts, mais aussi de rendre plus efficiente l’offre d’accueil », rappelle le président Gillet.

    Le redéploiement de l’offre a ainsi permis d’augmenter le nombre de places disponibles (+ 40) et de mieux répartir les établissements sur l’ensemble du territoire en augmentant l’offre de prise en charge dans les secteurs ruraux.  Elle a aussi permis de raccourcir les délais d’accueil d’urgence pour assurer un placement sous 24 heures, de maintenir les fratries et d’améliorer la qualité de prise en charge des jeunes sur le plan éducatif.

    Retour à la liste des actualités