Protection de l'enfance : continuer à offrir aux enfants la sécurité dont ils ont besoin

Crédit photo Bertrand Bechard
  • COVID-19

En Maine-et-Loire, près de 2 000 enfants sont actuellement confiés à des familles d’accueil où des structures spécialisées, sous la responsabilité du Département. Comment ces enfants et tous les professionnels mobilisés vivent-ils cette situation inédite du confinement ? Témoignages.

Temps de lecture :  min.

    La protection de l’enfance est l’une des principales missions du Département. Lorsque la santé de l’enfant ou ses droits sont menacés, ce dernier peut être confié au Département qui apporte alors une solution adaptée pour l’accueillir en établissement ou chez un assistant familial. Dans cette période inédite de pandémie et de confinement, les professionnels des structures d'accueil et les assistants familiaux poursuivent évidemment leur mission.

    "Parvenir à donner aux enfants un sentiment de sécurité"

    Daniel Rousseau est pédopsychiatre au Centre départemental de l’enfance et la famille (Village Saint-Exupéry) du Maine-et-Loire. Il témoigne : « Dans cette situation qui peut être très angoissante, les professionnels entourent les enfants, les rassurent, les occupent, et les éduquent en s'attachant à leur offrir la sécurité dont ils ont besoin alors qu'eux-mêmes sont affectés par l'insécurité générale de cette dramatique épidémie. Parvenir à donner aux enfants un sentiment de sécurité alors que rien n'est sûr, fait partie des actes héroïques ».

    Daniel Rousseau a également une activité de recherche au sein du programme Pégase pour lequel le département de Maine-et-Loire est pilote. Cette expérimentation d’un protocole de santé appliqué aux jeunes enfants ayant bénéficié d’une mesure de protection a été lancée en janvier dernier avec une quinzaine de départements.

    Daniel Rousseau, pédopsychiatre

    Comment gérer les angoisses liées à la situation ?
    Ça dépend beaucoup des adultes qui doivent non pas projeter  leurs angoisses à eux […] mais être à l’écoute des questions des enfants

    Sur le site web du programme, un blog a été ouvert pour recueillir les témoignages de ces professionnels de la protection de l’enfance confrontés à cette situation inédite. Ils y racontent leur quotidien, entre les angoisses, les doutes, la colère mais aussi l’inventivité, la créativité, et parfois la joie, les sourires. Plusieurs professionnels de Maine-et-Loire témoignent à l’image de Christine Languereau, référente éducative, au centre départemental de l’enfance et de la famille, qui explique comment elle maintient le lien enfants-parents malgré la suspension des visites pendant le confinement.

    Confinement : attention, enfants en danger !

    Les acteurs de l’aide sociale à l’enfance redoutent une recrudescence des maltraitances au sein des familles durant cette épisode de confinement. Que faire si vous êtes témoin de telles situations ? Le Département a rappelé les conduites à tenir et les numéros d’urgences pour signaler un enfant en danger.

    Retour à la liste des actualités