Feu vert pour repasser à 90 km/h dès cet été

  • Routes départementales

La commission départementale de sécurité routière, en se réunissant ce lundi 6 juillet à titre consultatif, a entériné de fait l’assouplissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes de l’Anjou. Dans le courant de l’été, ce sont 400 des 4 760 km de routes départementales qui repasseront à 90. La pose des nouveaux panneaux commence dès cette semaine.

Temps de lecture :  min.

    Dès l’annonce gouvernementale d’assouplir la mesure de limitation à 80 km/h sur les routes départementales, en mai 2019, Christian Gillet fut l’un des tout premiers présidents de Département à avoir pris position. Sur des critères de trafic, de caractéristiques de la chaussée ou encore de linéarité et en concertation étroite avec les communes concernées, une carte de 400 km de routes départementales, sur un réseau global de 4 760 km, s’est dessinée en prévision de ce retour aux 90 km/h à titre dérogatoire.

    400 km concernés

    Il ne restait plus à la commission départementale de sécurité routière, réunissant élus départementaux et communaux, représentants d’organisations professionnelles, d’associations d’usagers et de services de l’Etat, qu’à se réunir uniquement pour rendre un avis consultatif. Ce lundi 6 juillet, le projet a recueilli huit voix favorables, trois voix contre des services de l’Etat et six abstentions.

    La prise d’effet est immédiate, le premier des panneaux à 90 ayant été installé mercredi 8 juillet, sur la RD323 à Corzé. La pose de la signalétique se fera progressivement dans le courant de l’été, avec pour objectif que tout soit achevé pour la rentrée. L’acquisition de nouveaux panneaux représentera un coût d’environ 130 000 pour la collectivité.

    Sur d’autres portions de routes départementales, en revanche, il sera proposé sur 210 km d’abaisser la vitesse à 70 km/h pour tenir compte de virages ou carrefours à risque, de liaisons douces de proximité, du caractère touristique ou d’endroits à trafic dense avec de nombreux échanges.

    Pourquoi revenir aux 90 km/h ?

    Plusieurs facteurs ont présidé à la décision de Christian Gillet de repasser une partie des routes départementales à 90 km/h :

    o Les routes départementales, facteur de dynamisme du territoire

    - Sur les 4 760 km du réseau départemental, le réseau structurant représente 1 065 km. Celui-ci supporte les deux tiers du trafic quotidien des routes départementales. Il comprend à la fois les liaisons de maillage du territoire et de ses principaux pôles d’activité, ainsi que les liaisons (Angers-Rennes, Angers-Niort/Poitiers, Cholet-Saumur) constituant des itinéraires interrégionaux en complément du réseau autoroutier.
    - Ce réseau est déterminant pour l’attractivité et le développement équilibré de l’ensemble du département, en terme d’économie et d’accès aux services.
    - La voiture et le transport routier demeurent les principaux modes de déplacement, avec peu d’alternatives pour les habitants résidant en dehors des zones urbaines.

    o Une attente forte dans les espaces péri-urbains

    - Pour les habitants des espaces péri-urbains, l’abaissement de la vitesse à 80 km/h avait été perçu comme un élément de fracture territoriale.
    - Si les déplacements doux relèvent aujourd’hui, dans les politiques publiques du Département, de problématiques nouvelles de mobilité pour prendre en compte les enjeux environnementaux, les attentes des habitants restent fortes en matière de contournement d’agglomération, de réalisation de deux fois deux voies, ou encore de sécurisation des déplacements par les aménagements de carrefours.
    - L’élaboration de la carte des routes départementales faisant l’objet d’un retour aux 90 km/h s’est faite en concertation avec les communes traversées.

    Communes et intercommunalités ont d’ailleurs apporté un soutien massif à cette décision, 96 % d’entre elles s’étant dites favorables, avec pour certaines des demandes de sections supplémentaires.

    - Le projet de retour aux 90 km/h a par ailleurs fait l’objet d’une coordination avec l’ensemble des départements voisins.

    Retrouvez notre carte intéractive des passages à 90 km/h

    Consultez notre dossier de presse complet

    Retour à la liste des actualités