Nos sites web
Maine-et-Loire.fr Le Département vous accompagne au quotidien

Le Département de Maine-et-Loire recrute de nouveaux assistants familiaux !

  • Solidarités

C’est un constat partagé par de nombreuses collectivités : le métier d’assistant familial (plus connu du grand public sous le terme de famille d’accueil) est aujourd’hui confronté à une réelle crise de vocations. Pourtant, l’accueil familial est un mode d’accompagnement qui permet de répondre aux besoins d’un nombre conséquent d’enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance. Actuellement, 860 d’entre eux sont pris en charge en Maine-et-Loire grâce à ce dispositif. Afin de compenser notamment les départs en retraite des prochaines années, le Département va devoir recruter environ 120 assistants familiaux.

Temps de lecture :  min.

    Comment devient-on assistant familial ?

    Capacité d’écoute, d’adaptation, disponibilité et prise de recul font partie des compétences indispensables à l’exercice de ce métier, et ce, afin de proposer un cadre sécurisant à l’enfant accueilli. Cela veut dire notamment assurer son bien-être, l’accompagner dans son éducation et ses apprentissages, et lui apporter tous les soins dont il a besoin. Ce travail se faisant en lien avec les différents professionnels qui interviennent auprès de l’enfant.
    Les enfants accueillis peuvent avoir de 0 à 21 ans.
    Au 1er septembre prochain, ce métier sera revalorisé de façon significative, en particulier grâce aux dispositions de la loi Taquet votée en février dernier.
    À titre d’indication, les salaires versés aux assistants familiaux en Maine-et-Loire sont les suivants :

    • accueil d’un enfant : 1 302 € bruts par mois
    • accueil de deux enfants : 2 066 € bruts par mois
    • accueil de trois enfants : 3 038 € bruts par mois

    En complément, les assistants familiaux perçoivent également 480 par enfant accueilli pour un mois complet, et l’ensemble des frais de déplacement sont indemnisés (300 € par assistant familial et par mois en moyenne en 2021).
    Pour devenir assistant familial, les candidats doivent obtenir un agrément délivré par le service de la Protection maternelle et infantile (PMI) du Département. L’assistant familial bénéficie par ailleurs d’une formation obligatoire de 240 heures financée par le Département. Tout au long de sa carrière professionnelle et en fonction des besoins, des formations sont également proposées tout comme des temps d’accompagnement individuel plus spécifiques.
    Pour débuter leur parcours, les postulants doivent impérativement participer à une réunion sur le métier d’assistant familial. Ces réunions sont organisées à Angers au Conseil départemental, et les prochaines auront lieu les 25 aout, 22 septembre et 20 octobre de 9h30 à 11h30.

    La promotion du métier d’assistant familial par le Département :

    Pour assurer la promotion de ce métier, le Département a mis en ligne trois vidéos qui permettent de découvrir le quotidien de ces personnes qui ont décidé de s’investir auprès des enfants.
    La première de ces vidéos retrace le parcours de Christelle, une aide-soignante qui a choisi voici une dizaine d’années de se reconvertir en assistante familiale. Christelle nous parle de son histoire et ses motivations. Ce reportage présente également les dispositifs d’accompagnement proposés par le Département.
    Cette vidéo est visible sur le lien suivant :
    https://www.youtube.com/watch?v=3nIOLxNfUCM

    La seconde vidéo permet de découvrir le témoignage d’un couple qui a décidé de se lancer dans ce métier. Angélique et Franck expliquent notamment comment ils ont réussi à conjuguer leur vie personnelle, en particulier avec leurs propres enfants, avec celle des enfants qui leurs sont confiés. Ce reportage propose également les témoignages d’une jeune majeure confiée et d’un des enfants du couple.
    La vidéo est accessible en cliquant sur le lien :
    https://www.youtube.com/watch?v=9VMCQYfN1Hs

    La troisième vidéo revient quant à elle sur le parcours très riche de Marie-Odile et de son mari Patrick, qui font partager leur expérience de plusieurs années au service des enfants confiés. Ce reportage montre également les liens très forts unissant Marie-Odile à Jessica, une jeune fille qui évoque son parcours de vie à travers un témoignage poignant.
    Pour visionner cette vidéo, cliquer sur le lien :
    https://youtu.be/m1QrIb9uiZ4

    Ces vidéos sont diffusées sur différents supports (Facebook, YouTube).
    À noter par ailleurs qu’il existe sur le site du Département maine-et-loire.fr plusieurs pages dédiées expliquant le métier d’assistant familial et présentant les conditions permettant d’obtenir l’agrément pour accueillir des enfants chez soi.

    Les témoignages :

    Françoise Eon, assistante familiale à La Bohalle, depuis une quinzaine d’années :
    « Ce métier est pour moi un métier citoyen. On accompagne chaque enfant vers sa propre liberté. C’est un métier de rencontres, parfois difficile, mais que j’ai la chance d’exercer en collaboration avec une autre assistante familiale dans une sorte de maison commune qui nous permet d’accueillir six jeunes en même temps. Pour chaque enfant il y a une histoire particulière et nous devons la prendre en compte ».

    Cécile Simonneau, assistante familiale à Saint-Augustin-des-Bois depuis 2012 :
    « J’ai toujours eu une fibre sociale, notamment par le biais de mes études. Pour me lancer dans ce métier, j’ai dû faire preuve de pédagogie, en particulier dans mon entourage familial, car il y avait quelques interrogations. La première fois, je suis également allée dans la classe de ma fille pour parler de ce petit nouveau qui allait arriver et qui n’avait pas la même histoire que tout le monde. Les enfants que nous accueillons nous donnent de sacrées leçons de vie, et nous permettent de relativiser beaucoup de choses.

    Émilie Pourchasse assistante familiale à Saint-Hilaire-du-Bois depuis 2017 :
    « J’ai moi-même été placée dans une famille d’accueil entre 15 et 17 ans. C’est donc pour moi une réelle vocation et un engagement qui n’est pas anodin. Je ne serai d’ailleurs pas surprise qu’une de mes filles continue cette histoire. Ce métier m’a appris à prendre beaucoup de recul. C’est une démarche qu’il faut expliquer à ceux qui nous côtoient. Heureusement, nous ne sommes pas seuls, et nous pouvons compter sur les professionnels du Département pour nous accompagner ».

    Pour les journalistes qui souhaitent approfondir le sujet et recueillir des témoignages, nous tenons à votre disposition une liste de contact d’assistants familiaux qui ont accepté de répondre aux sollicitations de la presse.

    Retour à la liste des actualités

    CONTACT

    Direction de la communication
    Service presse
    Fabrice Gasdon

    Tél. :06 07 37 85 18

    Contactez le service Presse par courriel :
    presse-departement49@maine-et-loire.fr

    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr