Le Département déconfine la culture avec son festival d’été Les bouffées d’arts

Affiche du festival Les bouffées d'arts.
Affiche du festival Les bouffées d'arts.
  • Culture - Jusqu'au 30 août au Château du Plessis-Macé

Monter un festival d’été, comportant une trentaine de dates, en quinze jours. Voilà l’incroyable défi relevé par le service Culture du Département de Maine-et-Loire, l’Etablissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) Anjou Théâtre et leurs partenaires. En proposant ces rendez-vous pluridisciplinaires, la collectivité fait coup double : elle redynamise un secteur d’activités mis à mal par les nombreuses annulations de dates ou de tournées et offre à ses habitants ou aux touristes une programmation de qualité tout au long de l’été. Après être restés confinés de longues semaines, les familles, notamment, vont pouvoir profiter du beau temps, du Château du Plessis-Macé, et d’événements culturels de qualité à proximité de chez eux !

Temps de lecture :  min.

    Le contexte :

    Dans un contexte économique post Covid toujours compliqué, le Département de Maine-et-Loire continue d’apporter son aide à des secteurs d’activité particulièrement touchés sur son territoire. Après le plan de relance consacré au tourisme, par l’intermédiaire de son Gip Anjou Tourisme, la collectivité voulait assumer son rôle d’acteur majeur de la culture en Anjou.

    Deux à trois dates par semaine, du 20 juin au 30 août, soit près de 30 rendez-vous

    Pour répondre à cette situation d’urgence, le Département de Maine-et-Loire joue la carte de l’innovation. Son objectif est double : défendre celles et ceux qui font le dynamisme culturel local, mais aussi permettre la reprise de la vie sociale et culturelle des habitants. Concrètement, cette volonté se traduit par la naissance d’un nouveau festival totalement inédit, avec une trentaine de rendez-vous, en plein air, au cœur du Château du Plessis-Macé. Son nom : Les bouffées d’arts !

    Evidemment respectueux des règles sanitaires, ce nouveau temps fort pluridisciplinaire est porté par l’Etablissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) Anjou Théâtre et la direction de la Culture et du Patrimoine du Département de Maine-et-Loire. Ces deux entités se sont appuyées sur leurs partenaires habituels (lieux, compagnies, artistes locaux) pour construire une programmation comprenant deux à trois dates par semaine, les après-midis ou en soirée, du 20 juin au 30 août.

    Un programme pluridisciplinaire, imaginé en 15 jours, à partager dans le cadre unique du Château du Plessis-Macé

    Musique, danse, cirque, théâtre, musique classique… le menu est éclectique et accessible à tous les publics. Le coût de ce nouveau festival est entièrement pris en charge par le Département de Maine-et-Loire. Pour assurer la sécurité de tous, les spectateurs sont bien espacés les uns des autres en respectant un périmètre de 4m² par personne. La jauge maximale sera de 500 personnes pour les concerts.

    Pour que cet événement donne la possibilité au plus grand nombre de s’évader, un tarif préférentiel est fixé à 5 euros pour les demandeurs d’emploi, les jeunes en service civique, les étudiants, les moins de 18 ans, les bénéficiaires du RSA, les personnes à mobilité réduite et leur accompagnateur. Les spectacles pour le jeune public, en journée, sont également à 5 euros pour tous. Le prix plein tarif, le soir, est de 10 euros. Bar et restauration disponibles sur place (ouverture du château à 19h30).

    Les réservations sont déjà ouvertes sur notre page dédiée au festival

    Notre dossier de presse comprenant le programme complet dont trois nouvelles dates en collaboration avec Le Quai (CDN)

    Retour à la liste des actualités