Le Département expérimente le génie végétal à Grez-Neuville

  • Environnement-Écourues

Profitant de la période d’écourues sur la Mayenne, du 17 septembre au 19 novembre 2018, le Département de Maine-et-Loire a souhaité mener la première expérimentation de génie végétal sur son territoire, à Grez-Neuville.

Publié le lundi 29 octobre 2018

Temps de lecture :  min.

    Le lit du canal de Grez-Neuville est maçonné. Mais, avec le temps, les perrés se détérioraient et des trous importants commençaient à se former. Plutôt que de les consolider en optant pour le génie civil, le service rivières et domaine public fluvial du Département de Maine-et-Loire a donc opté pour des plantes à enracinement rapide afin de limiter l’érosion de la berge.

    Ce processus naturel, écologique et économique sera suivi par des étudiants du lycée du Fresne à Angers et par des chercheurs de l’Irstea de Grenoble qui viendront mesurer les résultats dans trois ans, aux prochaines écourues.

    Sur les 150 mètres consacrés à cette expérience unique dans le Département, quatre techniques seront testées. L'idée étant d'évaluer le procédé le plus avantageux afin de le reproduire sur d'autres sites.

    Consultez l'intégralité du dossier de presse

    Retour à la liste des actualités