Le Maine-et-Loire officiellement reconnu Centre de préparation olympique !

  • Sport – Jeux Olympiques Paris 2024

Temps de lecture :  min.

    L’organisation des Jeux Olympiques à Paris en 2024 constitue un évènement majeur auquel les collectivités locales ont été invitées à s’associer pour construire, vivre et partager l’aventure olympique et paralympique. La volonté du Comité d’organisation des JO est de mobiliser toutes les énergies autour de ce projet via un label : Terre de Jeux 2024.

    Récompensé par l’obtention de ce label, le 13 janvier dernier, le Département du Maine-et-Loire attendait avec impatience l’étape suivante, ce lundi 5 octobre, avec la désignation des Centres de préparation aux Jeux ! Une attente qui a accouchée de deux bonnes nouvelles pour notre territoire.

    Equitation et Tennis de table, deux disciplines et deux moyens de vivre la magie des Jeux Olympiques dans le Maine-et-Loire

    Cette ultime reconnaissance va donner la capacité au Département d’accueillir des délégations étrangères, dans ses infrastructures, sur les deux disciplines pour lesquelles il a candidaté : l’équitation et le tennis de table. Le Maine-et-Loire avait opté pour un dossier collectif associant des communes, des établissements publics de coopération intercommunale et donc le Département pour mettre en lumière le potentiel de ses équipements et sa capacité à héberger des sportifs.
    L’idée d’une complémentarité des sites au service d’une seule et même aspiration a toujours été le fil conducteur de cette démarche.

    Concrètement, pour l’équitation, on retrouvera le Parc départemental de l’Isle-Briand, situé sur la commune du Lion d’Angers, et le site IFCE Cadre Noir de Saumur sur deux emplacements : à Terrefort (Saint-Hilaire-Saint-Florent) et à Verrie (du nom de la commune où se situe ce terrain). Pour le tennis de table, les deux lieux forts seront la salle La Stella, située sur la commune de La Romagne, et la future salle dédiée au tennis de table, qui sera situé dans le quartier Monplaisir à Angers, et qui devrait voir le jour en 2022.

    Aux délégations désormais de se positionner pour venir s’entrainer en Anjou

    Toutes les candidatures désignées Centre de préparation vont désormais être référencées dans un catalogue qui sera remis au moment des jeux de Tokyo, aux 206 comités nationaux olympiques et 184 comités nationaux para-olympiques du monde entier. Il leur suffira alors d’opter pour un centre référencé et de venir s’y entraîner, à leur convenance, durant l’olympiade. Rendez-vous dans quelques mois pour savoir quelles délégations opteront pour l’Anjou.

    Retour à la liste des actualités