Le parc départemental de l’Isle-Briand encore plus vert

  • Environnement

Jean-François Arthuis, président de l’association Le Lion équestre-Mondial du Lion, Sophie Lemaire, directrice du parc départemental de l’Isle-Briand et Gilles Grimaud, vice-président du Département, ont signé mardi 19 novembre au Salon des maires à Paris, la Charte des quinze engagements écoresponsables en présence de la ministre des Sports.

Publié le mercredi 27 novembre 2019

Temps de lecture :  min.

    Comme l’Olympique de Marseille et son Vélodrome ou encore le Stade français Paris rugby et son stade Jean-Bouin, douze organisateurs d’événements et gestionnaires d’équipements sportifs se sont engagés dans cette démarche de réduction de leur impact environnemental. C’est donc à double titre que le site de l’Isle-Briand a souscrit à cette charte, via le Mondial du Lion pour l’organisation et le GIP (groupement d’intérêt public) pour la gestion du parc.

    La charte fixe des objectifs chiffrés pour ces acteurs du monde sportif, afin de tendre vers des pratiques durables. Parmi les quinze engagements, 50 % de l’alimentation dans la restauration des participants, spectateurs et collaborateurs devront ainsi respecter les recommandations du WWF. En matière de déchets, l’objectif est de réduire leur production de 25 % et d’atteindre 60 % de recyclage.

    « Il s’agit d’une démarche engageante et totalement gratuite, contrairement à d’autres labels attribués par des organismes privés », précise Jean-François Arthuis. Chacun des quinze engagements de la charte fera l’objet d’une auto-évaluation. Trois à quatre fois par an, les signataires se réuniront à l’occasion d’un partage d’expérience.

    Retour à la liste des actualités