Anjou - Département de Maine-et-LoireAnjou - Département de Maine-et-Loire
Nos sites web
Maine-et-Loire.fr Le Département vous accompagne au quotidien

Le patrimoine archéologique angevin s’expose en Belgique jusqu’en avril 2022

  • Patrimoine

Une dizaine d’objets archéologiques témoins de l’histoire romaine à Angers, conservés en Maine-et-Loire, sont actuellement prêtés pour une exposition d’envergure internationale intitulée : « Le mystère Mithra, plongée au cœur d’un culte romain ». Celle-ci se tient jusqu’au 17 avril 2022 au Musée royal de Mariemont en Belgique.

Temps de lecture :  min.

    Des vestiges liés au culte de Mithra à Angers

    En 2010, à l’emplacement de l’ancienne clinique Saint-Louis à Angers, des fouilles préventives prescrites par l’État et réalisées par l’Inrap* ont révélé la présence d’un ancien lieu de culte dédié au dieu Mithra. Récupérés sur ce site, une dizaine d’objets témoignant du décor en place dans le sanctuaire et des pratiques des adeptes sont exposés au Musée royal de Mariemont en Belgique. Ils seront ensuite présentés au musée Saint-Raymond à Toulouse où l’exposition sera visible de mai à octobre 2022. Ces pièces rares, prêtées par l’État, sont conservées au sein du Centre de conservation et d’étude du Département de Maine-et-Loire.
    L’exposition plonge le visiteur dans l’un des cultes les plus mystérieux et fascinants de l’Antiquité romaine.  

    Dans un monde rempli d’une multitude de divinités, les croyances liées à ce dieu originaire d’Orient ont suscité une forte adhésion qui perdura plus de trois siècles à Rome et dans l’ensemble de son Empire. À partir d’œuvres célèbres et spectaculaires provenant de toute l’Europe, mais aussi de découvertes récentes présentées pour la première fois au public, l’exposition invite à suivre les traces de Mithra, grâce à un parcours initiatique. Bénéficiant d’un élan de coopération internationale, cette exposition réunit quelques 125 objets prêtés par une cinquantaine de musées se rattachant à une quinzaine de pays européens (Belgique, France, Pays-Bas, Allemagne, Autriche, Hongrie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Roumanie, Slovénie, Angleterre, Italie, Malte, Russie, etc.).

    Mithra, un dieu qui voyage d’orient en occident

    À l’origine, Mithra est un dieu issu des mondes indien et iranien où il est attesté dès le IIe millénaire av. J.-C. Son nom signifiait « contrat » et c’est à ce titre qu’il était convoqué dans les traités de paix entre les grandes puissances de l’Orient ancien. Repris par les Perses, puis par les Romains, Mithra apparaît dans l’Empire comme un dieu insolite à bien des égards.
    À l’intérieur des sanctuaires épousant parfois l’aspect d’une grotte, ses adeptes constituaient des communautés qui se remémoraient l’histoire mythique de Mithra devant des monuments souvent saisissants. Deux scènes du mythe y étaient exposées en particulier : la naissance de Mithra émergeant d’un rocher et la mise à mort d’un taureau fabuleux pour régénérer l’univers.


    *Institut national de recherches archéologiques préventives

    Retour à la liste des actualités

    CONTACT

    Direction de la communication
    Service presse
    Fabrice Gasdon

    Tél. :06 07 37 85 18

    Contactez le service Presse par courriel :
    presse-departement49@maine-et-loire.fr

    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr
    Fermer le menu