Les acteurs de Collèges et Justice en scène au tribunal

  • Itinéraire éducatif départemental

Dans la peau d’un prévenu, d’un juré ou dans la robe d’un avocat, les collégiens engagés sur l’itinéraire éducatif Collèges et Justice ont joué leurs saynètes au tribunal, en conditions réelles, avec beaucoup d’assurance. Au-delà de ce gain de confiance en soi indéniable, les adolescents ont aussi énormément appris sur le fonctionnement de la Justice, et sur leurs droits, au gré des différentes actions organisées depuis le début de l’année scolaire.

Publié le vendredi 14 juin 2019

Temps de lecture :  min.

    Lancé en 2011, Collèges et Justice est né à l’initiative des deux anciens bâtonniers d’Angers (Maîtres Patrick Descamps et Alain Fouquet) qui souhaitaient ouvrir les portes du Palais de Justice pour en faire connaître les métiers. Depuis, chaque année, plusieurs centaines d’élèves se lancent dans cette aventure. Au total, plus de 2300 adolescents ont participé depuis le lancement, soit 93 classes.

    Proposée parmi les 25 itinéraires inclus dans l’offre éducative du Département de Maine-et-Loire, l’opération a de multiples objectifs. D’une part, elle permet aux jeunes une plongée dans l’univers de la justice et une découverte professionnelle des métiers du Droit (avocat, magistrat, huissier, procureur). D’autre part, elle offre aux élèves participants une réelle opportunité d’apprendre la prise de parole en public, l’art de la mise en scène et l’éloquence.

    Les 15 classes participantes, réparties dans 11 collèges

    Auguste-Renoir (Angers) avec un groupe de délégué, Saint-Augustin (Angers) avec une classe de 4ème Segpa, Molière (Beaufort-en-Vallée) avec deux classes de 4ème, Pierre et Marie-Curie (Chemillé) avec deux classes de 4ème, Lucien-Millet (Doué-en-Anjou) avec deux classes de 4ème, Les Roches (Durtal) avec une classe de 4ème, Honoré-de-Balzac (Saint-Lambert-des-Levées) avec une classe de 4ème, Benjamin-Delessert (Saumur) avec une classe de 3ème, Sainte-Anne (Saumur) avec deux classes de 4ème, Jean-Rostand (Trélazé) avec une classe de 4ème, Vallée-du-Lys (Vihiers) avec une classe de 4ème.

    Un itinéraire composé de nombreux temps forts

    Épaulés par des avocats volontaires, un comédien, une médiatrice du Conseil départemental d’accès au droit (CDAD) et en s'inspirant de faits réels de justice, les élèves sont amenés à nourrir un questionnement en plusieurs étapes :

    • Rencontre avec les professeurs afin de présenter en détail les étapes du projet.
       
    • Atelier de découverte de la Justice autour de l’exposition 13-18 : questions de Justice animée par le CDAD.
       
    • Les professionnels de Justice se réunissent afin d’imaginer ensemble des scénarios réalistes. Chaque année, trois saynètes sont proposées, mettant en scène une garde à vue, une mise en examen et une audience au Tribunal pour enfants. Enseignants et élèves retiennent un scénario à mettre en scène.
       
    • Dans chaque classe, un binôme d’avocats explique aux jeunes ce en quoi consiste leur métier, les différentes spécialités, le parcours universitaire requis… Evoquant leur déontologie, ils rappellent les grands principes sur lesquels est fondée la justice française (de janvier à mars).
       
    • Un comédien intervient dans chaque classe pour aider à la mise en scène et au travail d’expression orale.
       
    • Chaque classe présente sa saynète devant les élèves de l’établissement et les avocats référents. C’est l’occasion d’un échange plus large avec les autres collégiens qui peuvent interroger les avocats sur leur métier et sur le droit.
       
    • À l’occasion d’une cérémonie de clôture, les classes jouent leur saynète en alternance avec des séances de plaidoiries d’avocats volontaires dans les tribunaux d'Angers et Saumur.

    Retrouvez l'intégralité de notre dossier de presse

    Retour à la liste des actualités