Les grands chantiers du Département ont repris

  • Investissements

En Anjou, plus d’un tiers des entreprises du BTP sont encore à l’arrêt forcé à ce jour en raison de la pandémie du Covid-19. Dans les collèges ou sur les routes, auxquels le Département consacre cette année un budget d’investissement de 53 M€, les travaux ont néanmoins repris ou sont sur le point de redémarrer. La collectivité veut ainsi relancer au plus vite l’activité dans le respect des nouvelles règles sanitaires.

Temps de lecture :  min.

    « Au-delà des fonds d’urgence destinés à amortir le choc économique et social, la commande publique est un levier essentiel de politique économique, rappelle Christian Gillet, président du Département. Si la collectivité n’exerce plus de compétence économique depuis 2015 et le transfert de celle-ci à la Région, elle contribue néanmoins, par ses investissements, à la vitalité des entreprises locales ».

    Plus de 81 M€ consacrés aux "gros travaux" en 2020

    En 2020, le Département de Maine-et-Loire a d’ailleurs décidé d’accélérer le rythme des projets en y consacrant 81,2 M€, un budget en hausse de 15 % par rapport à 2019, dont 22,1 M€ alloués aux collèges et 31 M€ aux routes.

    « Aussi, il nous est apparu essentiel de relancer nos grands chantiers dans les meilleurs délais pour permettre aux entreprises du BTP qui, après le 17 mars, étaient pour 90 % d’entre elles à l’arrêt en raison du confinement de leurs salariés ou des difficultés d’approvisionnement en matières premières, de sortir de l’ornière ».

    Deux objectifs : assurer la sécurité et respecter les délais

    Dans les collèges, certains de ces chantiers ont déjà repris mi-avril, d’autres la semaine passée ou redémarreront cette semaine, comme c’est le cas pour les projets d’extension et de restructuration des demi-pensions des collèges Paul-Eluard à Gennes et Jacques-Prévert à Châteauneuf-sur-Sarthe, ainsi que des travaux de reconstruction du collège Les Roches à Durtal. Seul le chantier du collège Camille-Claudel au Louroux-Béconnais reste à ce jour à l’arrêt, mais devrait reprendre très prochainement. « Ces interruptions temporaires nous ont amenés à revoir les plannings, mais ces opérations seront livrées dans les délais impartis », annonce Christian Gillet.

    La reprise des chantiers se traduira pour la collectivité par un surcoût de plusieurs dizaines de milliers d’euros, en raison du renforcement des missions de coordination sécurité et protection de la santé (CSPS) et des mesures de désinfection. « Nous avons mis un point d’honneur à ce que ces chantiers respectent toutes les mesures de protection sanitaire », souligne Christian Gillet.

    De l'activité dans les collèges et sur le réseau routier

    Sur les routes, la mise à deux fois deux voies de la RD347 déviation sud de Saumur s’est poursuivie pendant la période de confinement à un rythme quasi-normal, s’agissant d’un chantier avant tout mécanique. Les terrassements sont actuellement finalisés et les premières couches de chaussée sont en cours. L’objectif d’une finalisation pour début 2021 est maintenu.

    Profitant d’un trafic moindre, le Département procède également cette semaine à la réfection des enrobés du giratoire de Pocé, à Saumur – Distré, au carrefour des RD347 (axe Saumur – Niort / Poitiers) et RD960 (axe Saumur – Doué La Fontaine – Cholet).

    Contact presse : Pascal Houdemont, p.houdemont@maine-et-loire.fr, Tél. 02 41 81 44 72.

    Retour à la liste des actualités