Retour aux 90 km/h, dès cet été, sur près de 410 km de routes

  • Réseau routier départemental

Temps de lecture :  min.

    Christian Gillet, Président du Conseil départemental de Maine-et-Loire, a pris la décision de repasser près de 410 kilomètres de routes de 80 à 90 km/h, à titre dérogatoire. Ce choix sera effectif après la prochaine réunion (consultative) de la commission départementale de sécurité routière*, présidée par le Préfet,  et qui devrait se rassembler entre avril et mai.

    Le Département, qui gère près de 4800 kilomètres de routes va donc présenter, à cette occasion, une carte avec ses suggestions de retour à 90 km/h sur certaines portions, mais aussi de passage à 70 km/h sur d’autres parties jugées plus accidentogènes.

    A contrario, des portions pourraient passer à 70 km/h

    Plus précisément, les sections concernées par un retour au 90 km/h ont été définies comme sécurisées, longues et significatives pour éviter des changements de vitesse successifs, avec des parties suffisamment rectilignes et dégagées tant au niveau de la chaussée (7 mètres et +) que des accotements (supérieurs à 2 mètres de large). Enfin, ces routes font toutes parties du réseau structurant, c’est-à-dire qu’elles présentent un intérêt majeur pour les transports interdépartementaux ou régionaux. Les carrefours sont aménagés, avec peu d’accès à des habitations sur leurs tracés. A contrario, les portions susceptibles de passer à 70 km/h comportent généralement des virages ou des carrefours plus dangereux.

    * La commission départementale de sécurité routière rassemble des élus départementaux et communaux, et des représentants d’organisations professionnelles, d’associations d’usagers ou de services de l’Etat.

    " 95 % des élus étaient favorables au retour à 90 km/h "

    Jean-Pierre Chavassieux Président de la commission des routes

    Même si le code de la route précise que l’on doit adapter sa vitesse aux conditions de la route, le Département estime que certaines routes sont acceptables à 90 km/h, et que d’autres méritent d’être confirmées à 80 km/h ou de passer à 70 km/h. Nous sommes des gens responsables, notre logique consiste à prévoir des vitesses adaptées à notre réseau routier. Tous les élus des territoires concernés ont été consultés. A 95 % ils étaient favorables au retour au 90 km/h ! Nous aurions donc pu aller encore plus loin dans ce sens, mais nous avons préféré rester sur notre modèle.

    Dans notre communiqué détaillé, la carte des propositions du Département.

    Retour à la liste des actualités