Sectorisation des collèges : le Conseil de l’Education nationale donne son aval

  • Éducation

Le Conseil départemental de l’Education nationale (CDEN) a donné son aval, lundi 19 février, au projet de sectorisation des collèges des Mauges et du Choletais conduit par le Département. Cet avis consultatif ponctue la phase de concertation engagée par la collectivité. Les premières mesures entreront en vigueur à la rentrée 2019.

Publié le mardi 20 février 2018

Temps de lecture :  min.

    Le projet de sectorisation des Mauges et du Choletais, dont le président du Département, Christian Gillet, avait annoncé les contours fin janvier, a recueilli un avis favorable (aucune voix contre, abstention des syndicats) du Conseil départemental de l’Education nationale. Cet avis entérine le fait qu’aucun des collèges publics de Cholet ne fermera, disposition qui s’accompagnera toutefois d’un ajustement des secteurs de recrutement des élèves afin de rééquilibrer les effectifs des établissements. En outre, les collégiens de La Séguinière seront rattachés à Trémolières.

    Le CDEN a également émis un avis favorable aux orientations prises concernant les Mauges. Ainsi, le collège Anjou-Bretagne, à Saint-Florent-le-Vieil, conservera la place qu’il occupe à la faveur du rattachement de Chaudron-en-Mauges et Saint-Quentin-en-Mauges. Par ailleurs, les enfants de Gesté seront dirigés vers Montfaucon-Montigné, afin de contenir la baisse d’effectifs amorcée au collège Le Pont-de-Moine et de soulager temporairement le collège de Montrevault.

    Ces mesures seront appliquées à la rentrée 2019. Le CDEN a également pris acte du principe de la construction d’un collège public de 348 places à Beaupréau.

    En ce qui concerne les collèges angevins, les projets de reconstruction du collège Jean-Vilar et de rénovation de Jean-Lurçat ont reçu l’appui du CDEN.

    Christian Gillet Président du Département de Maine-et-Loire

    Le Conseil départemental, lors de la phase de concertation, s’est attaché à concilier les demandes des parents et des élus locaux. Nous pouvons nous féliciter du large soutien du Conseil départemental de l’Education nationale qui légitime ainsi nos choix.

    Le CDEN se compose de membres de droit que sont le préfet de Maine-et-Loire Bernard Gonzalez et le président du Conseil départemental Christian Gillet, en qualité de présidents ; le Dasen Benoît Dechambre et la vice-présidente du Conseil départemental Régine Brichet en qualité de vice-présidents.

    Le CDEN se compose également d’Isabelle Leroy, conseillère régionale ; Jean-Paul Pavillon, Myriam Dubois-Besson, Isabel Volant, François Gernigon, Gilles Leroy, conseillers départementaux ; Hervé Faës, André Seguin, Alain Picard, maires ; Ahmed El Bahri, adjoint au maire d’Angers ; Nathalie Le Beguec, Christophe Helou, Laurence Raymond-Quirion, Estelle Guyon, Cécile Chène, représentants FSU ; Emmanuel Neff, Anne Galesne, représentants UNSA éducation ; Magali Lardeux, Olivier Rosier, représentants FNEC-FP-FO ; Dominique Jeannes, représentante SGEN-CFDT ; Henri Alcaraz, Marina Giet, Jean-Baptiste Lalanne, Lydie Ougier, Rémy Guillemin, Stéphanie Dagon, représentants FCPE ; Michel Pineau, représentant PEEP ; Jacques Proult, président de la Fédération des œuvres laïques ; personnalités compétentes dans le domaine économique, social, éducatif et culturel désignées par le préfet, Thierry Bouillaux et par le président du Conseil départemental, Florence Dabin.

    Retour à la liste des actualités