Un nouvel accueil pour la collégiale Saint-Martin

  • Culture - Patrimoine

Le Département de Maine-et-Loire et la collégiale Saint-Martin, confrontés à un manque de lisibilité de l’entrée, engagent des travaux d’envergure pour améliorer l’accueil des visiteurs. Cette nouvelle structure en verre transparent viendra se greffer au bâtiment existant, sur l’actuel parvis. Pour « coller » avec la modernité du nouvel accueil, le mobilier sera totalement changé. D’un montant global de 450 000 €, ces opérations n’entraveront pas les activités habituelles de la collégiale qui restera ouverte pendant la durée des travaux. La livraison est prévue au cours du premier semestre 2019.

Publié le vendredi 28 septembre 2018

Temps de lecture :  min.

    Le Département de Maine-et-Loire aménage un nouvel accueil pour le public à la collégiale Saint-Martin. Plus spacieux et agréable, il aura pignon sur rue, améliorant ainsi grandement la visibilité et l’accès au site qui nécessitait d’être mieux repéré depuis la voirie.

    Plus d’espace, de confort et de visibilité pour l’accueil

    La billetterie et la boutique seront déplacées à l’extérieur, adossées au mur de l’ancien cloître. Ce transfert permettra de libérer la nef de l’encombrement des vitrines, rayonnages et banques d’accueil. Le mobilier sera entièrement changé.

    La nouvelle partie fera 5 mètres de haut pour une surface d’environ 50m2. Déjà accessible à tous les types de handicaps, le nouvel accueil suivra cette logique. Il offrira plus de confort au personnel et aux visiteurs, réduisant l’entrée d’air frais par l’intermédiaire d’un sas.

    Le lieu restera ouvert pendant les travaux

    La collégiale Saint-Martin restera ouverte pendant ce chantier avec un accueil provisoire adapté. Les travaux d'un montant global de 450 000 euros ont été imaginés par le cabinet d'architectes Terrien qui définit ce projet comme : " La volonté de créer un volume entre le mur du cloître et l’alignement de la rue Saint-Martin. L’intervention se tient en dehors de l’édifice et n’interfère pas sur ses façades. Elle est traitée de façon radicalement contemporaine et évite toute confusion par rapport au monument classé. Son architecture est minimaliste. La toiture est perçue sans épaisseur, réglée sous le niveau d’égout de la toiture et portée par six poteaux, elle semble flotter en l’air et venir à la rencontre du visiteur. La façade elle-même est totalement transparente. Elle laissera voir le mur du fond où seront projetées des images de façon à annuler l’effet trou noir dû à son orientation."

    La livraison est prévue pour le premier semestre 2019.

    Lire l'intégralité du dossier de presse

    Retour à la liste des actualités