Un protocole de santé renforcée pour les enfants placés expérimenté dans 15 départements

Le docteur Daniel Rousseau.
Le docteur Daniel Rousseau.
  • Aide sociale à l'enfance

Quinze départements se sont retrouvés, mercredi 22 janvier, à l’occasion du lancement de Pégase (Programme d’Expérimentation d’un protocole de santé standardisé appliqué aux enfants ayant bénéficié avant l’âGe de 5 Ans d’une meSure de protection de l’Enfance) pour les cinq prochaines années. Le Maine-et-Loire qui a déjà participé à plusieurs recherches sur le devenir à long terme des jeunes enfants placés (129 enfants suivis pour certains de la naissance jusqu’à 29 ans) est évidemment plus qu’impliqué dans la démarche.

Temps de lecture :  min.

    Dans le cadre de l'article 51 de la loi de financement pour la sécurité sociale, environ 50 projets seront autorisés fin 2019, pour plus de 70 000 personnes potentiellement touchées et un budget dédié de 150 millions d’euros sur cinq ans. Parmi eux Pégase : le Programme d’Expérimentation d’un protocole de santé standardisé appliqué aux enfants ayant bénéficié avant l’âGe de 5 Ans d’une meSure de protection de l’Enfance.

    Reportage diffusé sur France 3 Pays de la Loire

    Un système de santé renforcé qui a déjà fait ses preuves sur les enfants prématurés

    L’expérimentation sera testée dans 15 pouponnières, de 8 régions différentes, pour une durée de 5 ans et bénéficiera du fonds pour l’innovation du système de santé (FISS) d’un montant d’environ 9 millions. Il se concrétise par un suivi complet (santé, développement, soins psychiques) dont l’objectif est de compenser les conséquences des maltraitances ou négligences sur l’évolution du très jeune enfant. Ce projet répond à un des engagements de la stratégie pauvreté qui est de garantir les chances dès les premiers pas.

    Aujourd’hui, seuls les enfants prématurés bénéficient d’un tel système de santé renforcé. C’est justement la comparaison entre leur évolution physique/mentale, et celle des enfants suivis plus tardivement au niveau médical, qui a motivé la mise en place de Pégase.

    Une étude de 8 ans sur 129 enfants dans le Maine-et-Loire

    Le docteur Daniel Rousseau exerce depuis près de 30 ans comme pédopsychiatre au sein du Village Saint-Exupéry (VSE) dans le Maine-et-Loire. Ce centre départemental de l’enfance et de la famille, relocalisé à Avrillé à l’été 2018, héberge à temps plein 54 enfants sur son site principal. Il s’appuie sur 203 professionnels et un plateau technique médicosocial où 135 enfants sont suivis.

    Le docteur Rousseau y a mené une étude épidémiologique, dont les résultats ont servi de point de départ au projet Pégase puisqu’elle portait sur le devenir (sur 20 ans) de 129 enfants accueillis avant 4 ans à la pouponnière du VSE entre 1994 et 2001.

    Découvrez les résultats de l'étude du professeur Rousseau dans notre dossier de presse ci-dessous.

    Retour à la liste des actualités