Zones agricoles défavorisées : le Département vote une motion

  • Conseil départemental

Le Conseil départemental de Maine-et-Loire a voté une motion à l’unanimité, lundi 16 avril, demandant une révision de la nouvelle carte des zones agricoles défavorisées. En jeu : le maintien des revenus des agriculteurs dans les zones exclues.

Publié le lundi 16 avril 2018

Temps de lecture :  min.

    Depuis 40 ans, l’Union européenne finance des indemnités compensatoires de handicaps naturels à des exploitants agricoles situés dans des secteurs considérés comme défavorisés par les exigences de leur milieu.

    En Maine-et-Loire, 43 communes (avant regroupement en communes nouvelles) situées dans le Baugeois et quelques communes des Basses Vallées angevines répondaient à ces critères. En application des règles européennes, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a publié début avril le nouveau zonage. Cette nouvelle carte se traduit par l’exclusion des 43 commues classées précédemment et le classement de 14 nouvelles communes.

    En prolongement d’un courrier adressé par le président Gillet au ministère de l’Agriculture le 12 mars dernier, une motion a été votée à l’unanimité du Conseil départemental, lundi 16 avril. Selon les termes de cette motion, « les quelques communes des Basses Vallées angevines qui figuraient dans le précédent classement sont désormais exclues alors que d’autres sont proposées sans cohérence ni continuité et aucun justificatif n’a été fourni par le ministère ».

    Dénonçant l’impact direct pour le revenu d’un très grand nombre d’éleveurs, susceptible de menacer à court terme la poursuite de l’activité de leur exploitation, le Département de Maine-et-Loire demande au ministère une révision du zonage intégrant l’ensemble des communes des Basses Vallées angevines.

    Retour à la liste des actualités